Breves d'actualite sanitaire internationale

Cette note présente l'état des connaissances sur le COVID-19 et les animaux actualisée au 21/07/2020.
  • Le virus SARS-CoV-2 est un coronavirus qui était inconnu avant 2019, distinct de ceux connus pour circuler chez les animaux domestiques (Source : Scicom, 2020).
  • La principale voie de transmission du COVID-19 est d’humain à humain (Source : OIE Q/R mise à jour le 09/06/2020, avis Anses). Les cas de contamination et/ou d’infection des animaux de compagnie sont sporadiques et isolés au regard de la circulation du virus chez l’être humain.
  • Il n'existe actuellement aucune preuve que les animaux de compagnie jouent un rôle épidémiologique dans la diffusion du SARS-CoV-2 (avis Anses, CDC au 13/04/2020, FAQ OIE au 09/06/2020).
  • Les animaux domestiques (de compagnie ou d’élevage) peuvent être considérés comme un cul-de-sac épidémiologique pour le SARS-CoV2 dans l’état actuel des connaissances (Source : Scicom, 2020). Il n’existe à ce jour aucune preuve scientifique de transmission du SARS-CoV-2 d’un animal domestique à l’être humain (avis Anses).
  • Il n'est à ce jour pas justifié de prendre des mesures à l'encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être (Source : OIE, avis Anses).
  • Concernant les élevages de la faune sauvage captive, des élevages de visons ont été détectés positifs au SARS-CoV-2 aux Pays-Bas depuis fin avril 2020, au Danemark mi-juin et en Espagne début juillet. Par mesure de précaution et afin d’éviter toute mutation du virus SARS-CoV-2, les autorités néerlandaises, danoises puis espagnoles ont décidé d’abattre l’ensemble des visons des élevages concernés. Les autorités danoises ont ensuite décidé de ne plus appliquer un abattage systématique des exploitations positives (Encadré 5).

Pour télécharger le(s) document(s): 

Depuis le 25/03/2020, 68 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5 ont été déclarés dans le sud du pays (Figure 1), correspondants à deux foyers primaires dans les régions administratives de Bács-Kiskun et de Csongrád et 66 foyers secondaires. Ces 66 foyers secondaires, qui ont été confirmés entre le 25/03 et le 07/04/2020 se situent dans une zone de très forte densité d’élevages. Il s’agit principalement d’élevages de canards ou d’oies dont les effectifs varient de 35 à 142 000 animaux.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Les points marquants à retenir sont : i/la filière palmipède particulièrement concernée par les détections sur cette période (10 foyers en Pologne, un cluster de 5 foyers en Hongrie, 4 en Bulgarie) ; ii/ premières détections en Bulgarie ; iii/des virus IAHP H5 en Bulgarie distincts des autres virus IAHP H5 circulant en Europe actuellement ; iv/ la détection en Allemagne d’un foyer d’IAHP H5N8 en dindes reproductrices à la frontière néerlandaise.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Depuis la dernière note du 22/01/2020 (lien), un premier foyer domestique d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5N8 a été déclaré en Allemagne ainsi qu’ un nouveau foyer domestique H5N8 en Pologne (source : Commission européenne ADNS au 10/02/2020).
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

La peste porcine africaine (PPA) a été détectée pour la première fois en Grèce. La présence du virus a été confirmée le 05/02/2020 dans la région de Serres au nord du pays, frontalière de la Bulgarie (source : Commission européenne ADNS au 06/02/2020).

Pour télécharger le(s) document(s): 

- Extension de l'IAHP à l'Allemagne, l'Ukraine et le République tchèque
L’hypothèse d’une nouvelle introduction d’une souche de virus IA HP H5N8 en Europe est probable
- Pas de présence des marqueurs majeurs associés au
risque zoonotique
- En France, en l’absence d’épisodes climatiques spécifiques qui pourraient entrainer des mouvements d’oiseaux, le risque est considéré comme négligeable.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Après les foyers déclarés par la Pologne et la Slovaquie depuis le 31/12/2019, la Hongrie et la Roumanie déclarent à leur tour des foyers d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Sept foyers H5 ont été confirmés dans deux régions de l’est et de l’ouest du pays entre le 31/12/2019 et le 03/01/2020.
Les mesures nationales de protection ont été mises en place et les mesures européennes sont en cours de définition.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Les régions du sud de la France ont été les plus touchées ces dix dernières années par l’Anémie Infectieuse des Equidés. A l’automne 2019, un nouveau foyer a été confirmé en Dordogne et l’enquête épidémiologique a mis en évidence un deuxième foyer en Haute-Savoie.

Pour télécharger le(s) document(s): 

  • Belgique : Du 13/09/2018 au 04/11/2019, 828 sangliers positifs au virus de la PPA ont été détectés parmi 4 083 sangliers échantillonnés.
  • France : Du 16/09/18 au 31/10/2019, 451 cadavres de sangliers ont été signalés et 425 testés par le réseau SAGIR, tous étaient négatifs pour la PPA. A la date du 6/11/2019, dans le cadre de la surveillance programmée menée depuis le 18/02/2019 chez les 640 sangliers abattus dans la zone blanche (située en limite des zones à risque belges), 123 sangliers ont été analysés, tous étaient négatifs.

Pour télécharger le(s) document(s): 

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.