Dernières actualités sur la Tuberculose

Le système de surveillance de la tuberculose bovine repose en France sur plusieurs dispositifs dont la surveillance programmée en élevage par un dépistage prophylactique des troupeaux bovins officiellement qualifiés indemnes.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Le système de surveillance de la tuberculose bovine en France repose en partie sur la prophylaxie et donc sur le test d’intradermo-tuberculination. Afin de diffuser les bonnes pratiques de mise en œuvre de cet acte vétérinaire exigeant, voici des documents produits par des membres de la Plateforme ESA et à destination des éleveurs, vétérinaires et autres acteurs de la surveillance.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Fanny Pandolfi (1), Lisa Cavalerie (1), Fabrice Chevalier (1), Pierre Jabert (1), Didier Calavas (2)*, Jean-Jacques Benet (3

Pour télécharger le(s) document(s): 

Fabrice Chevalier1, Lisa Cavalerie 1, Anne Bronner1*
Auteur correspondant fabrice.chevalier@agriculture.gouv.fr

  1. Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, Direction générale de l'Alimentation, Bureau de la santé animale, Paris, France

* Membre de l’équipe de coordination de la Plateforme ESA

Entre janvier et septembre 2017, 84 foyers de tuberculose ont été détectés sur le territoire national, dont 86 % en région Nouvelle-Aquitaine (Figure 1). Malgré de nombreuses années de lutte et une surveillance accrue, les zones infectées de cette région ont tendance à 

Oriane Lambert, Jean-Jacques Bénet
Université Paris Est, École nationale vétérinaire d’Alfort, USC ENVA-Anses EpiMAI, Maisons-Alfort, France

Lors du dépistage de la tuberculose bovine par intradermo-tuberculination, certains vétérinaires, au lieu de procéder systématiquement à la mesure réglementaire du pli de peau, n’y recourent que lorsqu’ils constatent, par palpation une réaction le jour de la lecture ; ils utilisent alors comme valeur de référence une mesure effectuée, soit en avant du site d'injection (site « témoin »), soit sur un point symétrique au point d'injection sur l'autre face de l'encolure.

Marianne Bernard, Jean-Jacques Bénet
Université Paris Est, École nationale vétérinaire d’Alfort, USC ENVA-Anses EpiMAI, Maisons-Alfort, France

De l’avis de nombreux vétérinaires praticiens, la tuberculose bovine sévissant aujourd’hui est bien différente de celle qui sévissait il y a plus de vingt ans : le nombre d’animaux atteints par élevage serait beaucoup plus faible et la taille des réactions aux intradermo-tuberculination (IDT) moins importante.

 

 

La note de service DGAL/SDSPA/2016-1001 du 21 mars 2013 détaille les mesures de surveillance sanitaire à mettre en oeuvre dans les troupeaux bovins en lien épidémiologiques avec un foyer de tuberculose bovine. Le schéma de surveillance établi dans cette note a été élaboré dans le cadre des activités du groupe de suivi tuberculose bovine de la Plateforme-ESA. Cette instruction permet une meilleure harmonisation des mesures entre départements et pose les règles du suivi informatique de ces investigations.

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.