Dernières actualités sur Sylvatub

Ce diaporama présente un bilan synthétique des résultats du dispositif


Partager :
Cette instruction modifie l'instruction 2015-556 du 26/06/2015 en intégrant notamment le principe de zonage tel que décrit dans l'AM du 7/12/2016 relatif à certaines mesures de surveillance et de lutte contre la tuberculose lors de la mise en évidence de cette maladie dans la faune sauvage (voir l'instruction correspondante DGAL/SDSPA/2017-589 du 11/07/2017).

Article au format pdf: 


Partager :
Note de service 2017-563 du 29/06/2017 portant modifications des niveaux de surveillance des départements.

Les départements de Haute Vienne et de Haute Garonne passent du niveau 2 au niveau 3.

Article au format pdf: 


Partager :

Voici le nouveau bilan fonctionnel et sanitaire du dispositif Sylvatub.


Partager :

Suite à l'évolution du contexte épidémiologique chez les bovins et dans la faune sauvage au cours de l'année 2015-2016, les niveaux de surveillance départementaux ont évolué pour la saison 2016.
La nouvelle attribution des niveaux de surveillance a fait l'objet d'une note de service (DGAL/SDSPA/2016-598 du 22 juillet 2016). Pour consulter la note, cliquer ici


Partager :

Ce rapport présente les résultats définitifs du dispositif Sylvatub tant sur le plan fonctionnel que sanitaire.

Les résultats présentés pour les grands ongulés (sangliers, cerfs, chevreuils) correspondent aux animaux analysés durant la saison cynégétique 2014-2015 (du 01/08/2014 au 31/07/2015). Concernant les blaireaux, les résultats définitifs présentés correspondent aux prélèvements et analyses réalisés durant l'année civile 2014 .

Un point relatif au fonctionnement du dispositif est effectué dans les premières pages du document avec notamment le calcul d'indicateurs de performance. Les résultats sanitaires sont ensuite détaillées d'abord à l'échelle nationale puis par département.

Enfin, un point intermédiaire sur les résultats des blaireaux analysés en 2015 est disponible dans l'annexe 2 de ce document.
Pour télécharger le rapport, cliquer ici.


Partager :

6058706738 ae481375ac zLe Laboratoire national de référence pour la tuberculose bovine de l’Anses (LNR) a confirmé l’infection par Mycobacterium bovis d’un sanglier prélevé dans le Loir-et-Cher (41) en janvier 2015. Aucun foyer de tuberculose bovine n’avait été détecté dans ce département depuis 1986.

La suspicion a été détectée grâce au dispositif Sylvatub dans le cadre du volet Examen de carcasse / SAGIR le 28/01/2015. Ce sanglier, un mâle de six mois environ (30 kg), se déplaçait avec difficulté, ce qui peut être un des signes de la maladie. Lors de l’éviscération, des nodules ont été remarqués à l’intérieur de la carcasse. Le chasseur a alors eu le bon réflexe de contacter immédiatement l’interlocuteur technique départemental SAGIR, qui est aussi le référent Sylvatub du département, afin que le cadavre de l’animal soit transporté au laboratoire départemental d’analyse de Touraine.


Partager :

Présentation1

Ce troisième bulletin vous permettra d'être informé des dernières nouveautés (notes réglementaires, résultats, changements de niveaux de surveillance, etc.). De plus, le bulletin est l'occasion de donner la parole à des acteurs de terrain oeuvrant pour le dispositif : dans ce numéro, la fédération départementale des chasseurs des Ardennes a eu l'amabilité de répondre à nos questions.

Découvrez toute l'actualité du dispositif en téléchargeant le troisième bulletin Sylvatub.

NB : Il est important que les bulletins Sylvatub soient relayés auprès de toutes les personnes impliquées ou intéressées par la surveillance de la turberculose bovine dans la faune sauvage. 

Le bulletin Sylvatub sera dorénavant publié deux fois par an: en mars et en septembre.

Télécharger le 3è bulletin Sylvatub

Télécharger le 2è bulletin Sylvatub

Télécharger le 1er bulletin Sylvatub


Partager :

 COPIL 20141204Suite à l'évolution du contexte épidémiologique chez les bovins et dans la faune sauvage au cours de l'année 2014, les niveaux de surveillance départementaux ont évolué pour la saison 2015. La nouvelle attribution des niveaux de surveillance a fait l'objet d'une note de service (DGAL/SDSPA/2015-96 du 3 février 2015). Pour consulter la note, cliquer ici

 

 


Partager :

 carte  lgendealt

 

Suite à l'évolution du contexte épidémiologique chez les bovins et dans la faune sauvage au cours de l'année passée, les niveaux de surveillance départementaux ont évolué pour la saison 2014-2015. La nouvelle attribution des niveaux de surveillance a fait l'objet d'une note de service (DGAL/SDSPA/2014-461 du 17 juin 2014). Pour consulter la note, cliquer ici

 

 


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.