Fin de l’épisode de fièvre aphteuse en Tunisie et Algérie

 

Gina Zanella(1), Labib Bakkali-Kassimi (1) *Contributeurs : Sévérine Rautureau (2)

(1) Anses, Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort, LNR fièvre aphteuse

(2) DGAL, Bureau de la santé animale, Paris, France

L’épisode de fièvre aphteuse qui s’est déroulé en Algérie et en Tunisie en 2014 a pris fin d’après les déclarations envoyées par les services vétérinaires de ces pays à l’Organisation mondiale de la sante animale (OIE) respectivement le 29 octobre 2014 et le 24 novembre 2014. Le laboratoire mondial de référence pour la fièvre aphteuse basé à Pirbright (Royaume-Uni) a établi que la souche circulant en Tunisie et en l’Algérie appartenait au sérotype O et au lignage O/ME-SA/Ind-2001. Ce même lignage avait été identifié à l’origine de foyers en Lybie en 2013.

En Tunisie, le dernier foyer de fièvre aphteuse a été signalé le 13 octobre 2014. Il s’agissait d’un foyer localisé dans le gouvernorat de Mannouba dans le nord-est du pays. Au total 150 foyers ont été enregistrés depuis le début de l’épizootie en avril 2014 avec 460 cas sur 2 590 bovins présents dans les exploitations concernées, 641 cas sur 6 565 ovins et 15 cas sur 138 caprins. La répartition de ces foyers est indiquée sur la figure 1. Les mesures de contrôle mises en place incluaient la quarantaine, la restriction des déplacements des animaux à l'intérieur du pays, et la vaccination des petits ruminants et bovins.

En Algérie, 420 foyers de fièvre aphteuse ont été détectés entre le 23 juillet 2014 et le 22 septembre 2014 dans plusieurs wilayas du nord du pays (Figure 1). Sur les 7 088 bovins présents dans les foyers, 2 763 ont présenté des signes cliniques et 162 sont morts. Trois cent soixante-treize caprins et 1 399 ovins étaient élevés dans certains de ces foyers ; des signes cliniques n’ont pas été signalés chez ces espèces. Suite aux foyers en Tunisie, une fermeture temporaire des marchés avait été mise en place. Puis, les mesures de contrôle incluaient la quarantaine, la restriction des déplacements des animaux à l'intérieur du pays, l’abattage dans les foyers. Une campagne de vaccination des bovins a été menée dans les wilayas du nord du pays.

54ec4a0b 1460 76

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Figure 1. Localisation des foyers de fièvre aphteuse en Algérie et en Tunisie en 2014

 

Sources :

OIE, base de données WAHIS : http://www.oie.int/wahis_2/public/wahid.php/Reviewreport/Review/viewsummary?fupser=&;dothis=&reportid=15183

http://www.oie.int/wahis_2/public/wahid.php/Reviewreport/Review/viewsummary?fupser=&;dothis=&reportid=15727

Monthly report, European Commission for the control of foot and mouth disease, FAO. Septembre, 2014.


 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.