Version initiale : 20/04/2020Dates des précédentes mises à jour : 26/05/2020, 09/06/2020, 24/06/2020, 07/07/2020, 21/07/2020...
Version initiale : 03/07/2020Les parties mises à jour sont griséesVirus de l’encéphalite à tique (TBEV) : Mise en évidence de cas humains...
Un virus influenza porcin multi-réassortant identifié en Chine depuis 2013 pourrait-il avoir la capacité à se propager chez l’Homme ?  ...
La SNGTV recrute un vétérinaire animateur qui assurera à la fois des missions dans le cadre des travaux menés par la Plateforme ESA et aussi des missions d'animation des OVVT, de support aux commissions SNGTV.

Cette note présente la situation de la PPA en Belgique et la surveillance en France au 04/08/2020.

  • Belgique : Pas de nouveau cas sur des sangliers depuis la déclaration le 17/03/2020 d’ossements positifs découverts le 03/03/2020, provenant d’un animal dont la mort a été estimée à au moins six mois par les autorités belges (source : Commission européenne ADNS du 02/08/2020 et Service public de Wallonie au 24/07/2020). Aucun cas en élevage de porc.
  • France : Aucun cas n’a été déclaré au 13/01/2020 (source : DGAL). La France est indemne de PPA

Pour télécharger le(s) document(s): 

Cette note présente l'état des connaissances sur le COVID-19 et les animaux actualisée au 21/07/2020.
  • Le virus SARS-CoV-2 est un coronavirus qui était inconnu avant 2019, distinct de ceux connus pour circuler chez les animaux domestiques (Source : Scicom, 2020).
  • La principale voie de transmission du COVID-19 est d’humain à humain (Source : OIE Q/R mise à jour le 09/06/2020, avis Anses). Les cas de contamination et/ou d’infection des animaux de compagnie sont sporadiques et isolés au regard de la circulation du virus chez l’être humain.
  • Il n'existe actuellement aucune preuve que les animaux de compagnie jouent un rôle épidémiologique dans la diffusion du SARS-CoV-2 (avis Anses, CDC au 13/04/2020, FAQ OIE au 09/06/2020).
  • Les animaux domestiques (de compagnie ou d’élevage) peuvent être considérés comme un cul-de-sac épidémiologique pour le SARS-CoV2 dans l’état actuel des connaissances (Source : Scicom, 2020). Il n’existe à ce jour aucune preuve scientifique de transmission du SARS-CoV-2 d’un animal domestique à l’être humain (avis Anses).
  • Il n'est à ce jour pas justifié de prendre des mesures à l'encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être (Source : OIE, avis Anses).
  • Concernant les élevages de la faune sauvage captive, des élevages de visons ont été détectés positifs au SARS-CoV-2 aux Pays-Bas depuis fin avril 2020, au Danemark mi-juin et en Espagne début juillet. Par mesure de précaution et afin d’éviter toute mutation du virus SARS-CoV-2, les autorités néerlandaises, danoises puis espagnoles ont décidé d’abattre l’ensemble des visons des élevages concernés. Les autorités danoises ont ensuite décidé de ne plus appliquer un abattage systématique des exploitations positives (Encadré 5).

Pour télécharger le(s) document(s): 

Au 17/07/2020, toutes les analyses de recherche de la PPA étaient négatives.

Pour télécharger le(s) document(s): 

 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.