Dernières actualités sur l'Aethina tumida

Véronique Duquesne1, Marion Laurent1, Fayçal Meziani2, Anne Bronner2, Marie-Pierre Chauzat1,3, Stéphanie Franco1

Auteur correspondant : veronique.duquesne@anses.fr

Une suspicion d’introduction de petit coléoptère des ruches (Aethina tumida) par l’importation de reines d’abeilles (Apis mellifera) d’Argentine[1] avait été émise en France en avril 2018 (voir article du 22 mai 2018). A la faveur d’analyses de laboratoire (cf. règlement communautaire UE 2016/2010), des œufs suspectés d'être des œufs d'A. tumida avaient en effet été détectés dans les cages de transport et sur les abeilles ouvrières accompagnant ces reines, puis envoyés au laboratoire national de référence (LNR ; Anses, Sophia Antipolis) pour identification. ​​​​​​​

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
(par ordre alphabétique) : Marie-Pierre Chauzat1, Véronique Duquesne1, Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Rivière1
Auteur correspondant : marion.laurent@anses.fr
1              Anses Sophia Antipolis, Unité Pathologie de l’Abeille, Sophia Antipolis, France

Sources:
Site internet du Laboratoire national de référence (LNR) italien sur la santé des abeilles: http://www.izsvenezie.it/aethina-tumida-in-italia/

Au 18 septembre 2018, quatre nouveaux foyers d'infestation par le petit coléoptère des ruches (A. tumida) ont été détectés dans la province de Reggio Calabria, dans le sud de l'Italie.

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
Fayçal Meziani1, Didier Calavas2, Sébastien Wendling1, Anne Bronner1

1 DGAl, Bureau de la santé animale, Paris, France
2 Anses, Laboratoire de Lyon, Unité Epidémiologie, Lyon, France

Auteur correspondant : faycal.meziani@agriculture.gouv.fr

L’introduction en France du petit coléoptère des ruches « Aethina tumida », danger sanitaire de première catégorie aurait des conséquences sanitaires et économiques très lourdes pour la filière apicole. Face à cette menace, plusieurs mesures ont

Partager :
Marion Laurent1, Stéphanie Franco1, Véronique Duquesne1, Marie-Pierre Chauzat1, Pascal Hendrikx2, Marie-Pierre Rivière1
Auteur correspondant : marion.laurent@anses.fr

1Anses Sophia Antipolis, Unité Pathologie de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2Anses Lyon, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Lyon, France
Les auteurs remercient Emmanuel Garin (Coop de France) pour sa traduction du programme de surveillance italien et sa relecture.

Le petit coléoptère des ruches, Aethina tumida Murray, a été détecté pour la première fois en Europe le 5 septembre 2014 à Gioia Tauro dans la région de Calabre (Italie).

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
Marion Laurent1, Stéphanie Franco1, Véronique Duquesne1, Sébastien Wendling2, Fayçal Meziani3, Anne Bronner2, Marie-Pierre Rivière1
Auteur correspondant : marion.laurent@anses.fr
Le 26 mars dernier, des reines d’abeilles Apis mellifera importées d’Argentine sont arrivées en France. Conformément à la législation relative aux importations issues de pays tiers (règlement communautaire UE 206/2010), les cages de transport et les ouvrières accompagnatrices ont fait l’objet d’un examen par un laboratoire d’analyses vétérinaires agréé dont les résultats ont été rendus le 17 avril 2018 en vue de la détection du petit coléoptère des ruches (Aethina tumida) et des acariens Tropilaelaps spp.. Lors de cette analyse, quatre œufs suspectés d'être des œufs d'A. tumida ont été détectés et envoyés au Laboratoire national de référence (Anses, Sophia Antipolis) pour identification.

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
Trois adultes d’Aethina tumida ont été détectés le 2 août dernier dans un rucher sentinelle, situé dans la commune de Maropati dans la zone de protection. Cette commune se situe à 10 km d’un foyer confirmé début avril à Laureana Di Borello et à 20 km du dernier rucher sentinelle trouvé positif le 31 juillet (San Pietro Di Carida).
 
Aucun nouveau foyer n’a été mis en évidence dans la province de Cosenza (située au nord de la Calabre) depuis septembre 2016. »

Partager :
Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

Source : Laboratoire national de référence (LNR) italien sur la Santé des abeilles

Un nouveau foyer (déclaré le 04/08/2017 sur le site du LNR italien) a été confirmé le 25 mai 2017 sur la commune de Scilla dans la zone de protection, au sud (croix rouge). Le foyer correspond à un essaim naturel où un spécimen adulte d’A. tumida a été détecté.

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

Source : Laboratoire national de référence (LNR) italien sur la Santé des abeilles

Des spécimens adultes d’A. tumida ont été détectés dans  deux ruchers sentinelles les 14 et 29 juin 2017 (croix violettes sur les cartes). Un rucher sentinelle est situé sur la commune de Stignano, située à environ 10 km de la zone de protection originelle, et où un foyer a été découvert en avril dernier. L’autre rucher sentinelle est situé à Villa San Giovanni, soit à environ 20 km au sud de Gioia Tauro (lieu de détection du premier foyer en septembre 2014). 

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

Source : Laboratoire national de référence (LNR) italien sur la Santé des abeilles

A la date du 15 mai 2017, cinq nouveaux foyers d’infestation par le petit coléoptère des ruches (Aethina tumida) ont été détectés en mars et avril 2017 dans la province de Regio Calabria dans le sud de l’Italie (Figure 1) :
  • Trois foyers ont été confirmés fin mars /début avril dans la zone de protection de 20 km établie autour de Gioia Tauro suite à la découverte des premiers cas en 2014. L’un d’eux correspond à un essaim naturel qui était infesté par des petits coléoptères adultes et des centaines de larves.
  • Un foyer a également été découvert en avril sur la commune de Stignano, située à 10 km environ de cette zone de protection, sur la côte Est de la province de Regio Calabria (croix rouges sur les cartes).
  • Un rucher sentinelle a enfin été détecté positif dans la zone de protection début avril (croix violette sur les cartes).

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France

2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

D’après les données diffusées par le Laboratoire national de référence italien, au 29 novembre 2016, 40 ruchers ont été détectés infestés par le petit coléoptère des ruches dans la région de Calabre

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.