Dernières actualités sur les Pestes aviaires

France

Compartiment oiseaux sauvages libres
Depuis les huit premiers cas confirmés entre le 27/11 et le 16/12/2020 suite à des détections dans le cadre de la surveillance événementielle mise en œuvre via le réseau SAGIR, un neuvième cas sur des oiseaux sauvages libres en lien épidémiologique avec un foyer en élevage a été confirmé le 22/12/2020 dans les Landes. Les différents cas confirmés étaient associés à une infection par un virus H5N8 hautement pathogène de clade 2.3.4.4b.
Compartiment volailles / oiseaux captifs
On compte au 13/01/2021 inclus 190 foyers dont 179 dans les départements du sud-ouest (Landes, Gers, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées).
Europe
On compte au 13/01/2021, 1 120 cas sauvages et foyers domestiques.  
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

France
Compartiment oiseaux sauvages libres
Pas de nouveau foyer depuis le dernier confirmé le 22/12/2020 dans les Landes. 
Compartiment volailles / oiseaux captifs
Depuis le premier foyer confirmé le 16/11/2020 et jusqu’au 06/01/2021, 66 notifications relatives à des volailles/oiseaux captifs ont été réalisées, dont 53 dans le seul département des Landes. 
Europe
La Hongrie a déclaré ses premiers cas et foyers le 06/01/2021, situés au nord du pays à la frontière avec la Slovaquie.  

Pour télécharger le(s) document(s): 

France

Pas d’évolution de la situation en France depuis le 13/12/2020.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a déclaré 46 cas sauvages entre le 14 et le 16/12/2020. Il est à noter que ce grand nombre de déclarations ne correspond pas à une explosion des cas, mais à des déclarations a posteriori. En effet, les date de confirmation de ces 46 déclarations s’étalent entre le 13/11 et le 07/12/2020.

Pour télécharger le(s) document(s): 

France
La préfecture des Landes a confirmé le 09/12/2020 un second foyer, situé dans la commune de Saint Geours de Maremne, au sein d’un élevage de canards (communiqué de presse). Il s'agit d'un élevage de palmipèdes en phase de préparation au gavage, en lien indirect probable avec le premier foyer. Il est situé à environ 15 kilomètres de celui-ci. L'enquête épidémiologique se poursuit afin d'identifier l'origine de la contamination et les élevages en lien aval.
Europe
La Belgique et la Norvège ont déclaré leurs premiers cas chez des oiseaux captifs respectivement les 08 et 03/12/2020.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Note rédigée en collaboration avec le LNR Influenza de l’Anses et l’OFB
Les informations traitées dans cette note couvrent la saison hivernale 2020/2021 depuis la détection du premier cas au Pays-Bas le 17/10/2020 qui a été confirmé le 20/10/2020. Ces informations seront mises à jour chaque mardi dans le BHVSI-SA et chaque jeudi sous un format allégé dans une note dédiée sur le site internet de la Plateforme ESA.
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

Deux nouveaux pays ont fait leurs premières déclarations cette semaine. Il s’agit de la Pologne qui a confirmé un foyer H5N8 dans un élevage de poules pondeuses et de la Slovénie qui a confirmé deux cas H5N8 chez des cygnes trouvés morts.
A noter, la France a déclaré trois foyers dans des animaleries, reliées entre-elles par un fournisseur commun puis 5 basse-cours appartenant des à particuliers clients d’une animalerie. Aucun élevage professionnel n’est atteint par le virus influenza aviaire hautement pathogène.

Pour télécharger le(s) document(s): 

La Belgique et la Suède ont confirmé les premiers cas d’IAHP sur leur territoire les 13 et 16/11/2020 respectivement, portant à huit le nombre total de pays européens atteints depuis le début de l’épizootie le 20/10/2020 (Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Irlande, Belgique, France, Suède). Les nombreuses confirmations rapportées cette semaine indiquent que la forte dynamique d’infection par des virus H5 hautement pathogènes (appartenant à au moins trois sous-types rapportés : H5N1, H5N5 et H5N8) au sein de l’avifaune sauvage dans l’ouest de l’Europe perdure. Cela révèle un risque élevé d’introduction de ces virus dans les élevages de ces pays, déjà confirmé aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Allemagne, au Danemark et en Suède. On notera qu’au Royaume-Uni et en Suède, la détection en élevage n’avait pas été précédée de cas dans l’avifaune sauvage de ces pays.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Les nombreuses confirmations rapportées cette semaine en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Irlande et au Danemark, indiquent la présence d’une forte dynamique d’infection par des virus H5 hautement pathogènes (appartenant à au moins trois sous-types rapportés : H5N1, H5N5 et H5N8) au sein de l’avifaune sauvage dans le nord de l’Europe et confirment le risque élevé d’introduction de ces virus dans les élevages de ces pays où les cas ont été détectés en faune sauvage. Compte tenu de la saison actuelle de migration des oiseaux et comme la dynamique d’infection est présente dans un couloir actif de migration descendante en amont de la France, cette situation alerte également sur le risque d’introduction de ces virus en France et souligne l’importance de maintenir une vigilance particulière sur le territoire français.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Depuis le 25/03/2020, 68 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5 ont été déclarés dans le sud du pays (Figure 1), correspondants à deux foyers primaires dans les régions administratives de Bács-Kiskun et de Csongrád et 66 foyers secondaires. Ces 66 foyers secondaires, qui ont été confirmés entre le 25/03 et le 07/04/2020 se situent dans une zone de très forte densité d’élevages. Il s’agit principalement d’élevages de canards ou d’oies dont les effectifs varient de 35 à 142 000 animaux.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Les points marquants à retenir sont : i/la filière palmipède particulièrement concernée par les détections sur cette période (10 foyers en Pologne, un cluster de 5 foyers en Hongrie, 4 en Bulgarie) ; ii/ premières détections en Bulgarie ; iii/des virus IAHP H5 en Bulgarie distincts des autres virus IAHP H5 circulant en Europe actuellement ; iv/ la détection en Allemagne d’un foyer d’IAHP H5N8 en dindes reproductrices à la frontière néerlandaise.

Pour télécharger le(s) document(s): 

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.