La Plateforme ESA

Une surveillance de qualité est indispensable pour permettre aux décideurs de mettre en place et de piloter des actions sanitaires adaptées, évaluer les risques pour la santé animale et la santé publique.
 

Son objectif et ses missions

Son organisation
Acteurs publics : l'Etat, organismes scientifiques, laboratoires d’analyses
Acteurs privés : organismes représentant les éleveurs, les vétérinaires, les chasseurs

La construction du consensus : un principe central de la Plateforme ESA

Le consensus est le principe fondateur du fonctionnement de la Plateforme ESA. Mis en œuvre de manière empirique depuis sa création, les membres de la Plateforme ESA ont ressenti le besoin de formaliser ce principe, dans la perspective de l’évolution de la Plateforme. Cette réflexion a abouti à un texte de cadrage sur les principes et les modalités de mise en œuvre (lien). Ces principes et ce mode opératoire s’appliquent à tous les niveaux d’organisation de la Plateforme ESA : Cnesa, équipe de coordination, groupes de suivi et groupes projet.

 

Organisation fonctionnelle de la Plateforme

Séminaire de l'équipe opérationnelle de mai 2019 :

Séminaire de l'équipe opérationnelle de décembre 2018 :

Ses valeurs

Son champ d'action et ses Groupes de Travail
La Plateforme ESA s'intéresse à tout danger sanitaire ayant ou pouvant avoir un impact sur la santé animale et la santé publique (zoonoses) et pour lequel une surveillance est souhaitable ou requise chez les animaux, au niveau national.

Représentation des groupes de travail en activité

Les organismes membres signataires
 
L’Association Française des Directeurs et Cadres de Laboratoires Vétérinaires Public d’Analyses est une association d’experts en différents domaines. Elle regroupe près de 75 laboratoires départementaux, dont les missions participent à la protection de la santé publique et au développement des territoires. Ces laboratoires publics contribuent notamment, par leurs prestations, aux contrôles sanitaires, à l'épidémiosurveillance et au diagnostic des maladies animales, végétales et à la salubrité des denrées alimentaires. L’ADILVA porte les valeurs du réseau de ces laboratoires publics, reconnus pour leur capacité de mobilisation en situation de crise (ex: influenza aviaire, PPA, COVID-19 ....), tout en garantissant l’indépendance de ses membres et ses organisations expertes, pour prévenir tout conflit d’intérêt. Elle est membre des Plateformes ESA et SCA. Ses experts contribuent aux travaux des trois Plateformes (ESA, SCA et ESV). Dans le cadre de la Plateforme ESA, elle participe depuis sa création à plusieurs niveaux d’organisation : le Comité de pilotage (Copil ESA), l’équipe opérationnelle et les groupes de travail. Son réseau, son expérience et sa présence sur le terrain lui permettent d’apporter une expertise dans la production et la qualité des données de laboratoires utilisées à des fins d’épidémiosurveillance. Accéder au site de l'ADILVA.

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail est un membre de la Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (ESA) depuis sa mise en place en 2011. L’Anses est une agence scientifique d’expertise chargée d’évaluer l’ensemble des risques microbiologiques, physiques ou chimiques auxquels un individu peut être exposé dans sa vie quotidienne, par son alimentation, son environnement ou son activité professionnelle. Au-delà de l’évaluation, l’Anses assure des missions de recherche, de référence et de surveillance dans les domaines de la santé et du bien-être des animaux, de la sécurité sanitaire des aliments et de la santé des végétaux. C’est en cohérence avec ces missions que l’Anses est, depuis 2018, membre des trois Plateformes d’épidémiosurveillance (santé animale, santé végétale et surveillance de la chaîne alimentaire). Accéder au site de l'Anses.

Le Cirad est l’organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes. Avec ses partenaires, le Cirad co-construit des connaissances et des solutions pour inventer des agricultures résilientes dans un monde plus durable et solidaire. Il mobilise la science, l’innovation et la formation afin d’atteindre les objectifs de développement durable. Il met son expertise au service de tous, des producteurs aux politiques publiques, pour favoriser la protection de la biodiversité, les transitions agroécologiques, la durabilité des systèmes alimentaires durables, la santé (des plantes, des animaux et des écosystèmes), le développement durable des territoires ruraux et leur résilience face au changement climatique.Le Cirad est membre de la Plateforme ESA depuis sa création en 2011. Accéder au site du Cirad.

La Direction générale de l’alimentation (DGAL) veille à la sécurité et à la qualité des aliments à tous les niveaux de la chaîne alimentaire, ainsi qu’à la santé et à la protection des animaux et des végétaux, en relation avec les différents acteurs concernés : professionnels du monde agricole, consommateurs, vétérinaires, associations. Elle élabore la réglementation relative à ses missions dont ses services en départements et régions contrôlent le respect. Aux niveaux européen et international, elle assure la promotion des modèles alimentaire, sanitaire et phytosanitaire français. Elle est membre des comités de pilotage de chacune des trois Plateformes d’épidémiosurveillance. Accéder au site de la DGAl.
 
 
La Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) est une association de type « loi 1901 ». Elle assure la gestion et la défense de la chasse et des chasseurs au niveau national et européen. Elle coordonne les 22 Fédérations Régionales et les 95 Fédérations Départementales des Chasseurs. Elle regroupe environ 1 100 000 adhérents.
La commission sanitaire de la FNC a été créée en 2004, suite à l’expression d’un besoin par ses adhérents et suite à l’identification de problématiques sanitaires comme un aspect clé de la gestion de la faune sauvage. La présence des chasseurs sur le terrain et leurs connaissances garantissent une surveillance de la faune sauvage. Leurs fédérations sont à même de collecter des données, de recueillir des informations et de les analyser. La FNC est membre de la Plateforme ESA depuis sa création en 2011 et a l’expérience du travail en collaboration avec ses autres membres. Accéder au site de la FNC.

 
GDS France fédère les Groupements de Défense Sanitaire régionaux et départementaux (FRGDS et GDS) qui sont les associations d’éleveurs en charge de la santé animale des animaux de rente. Le réseau assure des missions de prévention, surveillance et lutte contre les dangers sanitaires prioritaires ainsi que des actions dans les domaines de la biosécurité, du conseil et de la formation des éleveurs, du bien-être animal et de la recherche appliquée. Le réseau en collaboration avec les organisations impliquées dans la maîtrise de la santé animale, et notamment les services de l'Etat, les vétérinaires, les laboratoires, les organisations professionnelles agricoles et les organismes de recherche. Les FRGDS sont reconnues par le Ministre de l’agriculture, Organismes à Vocation Sanitaire (OVS) pour l’ensemble des espèces animales de rente. Les FRGDS assurent par délégation de l’Etat des missions de contrôle officiel et autres activités officielles. Il est fortement impliqué aux côtés des différents acteurs dans la Plateforme ESA qui constitue l’outil majeur de la surveillance épidémiologique en santé animale. Acceder au site GDS France.

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) se positionne parmi les leaders mondiaux des recherches en sciences de l’animal. INRAE est devenu en 2018 la dixième institution impliquée dans la Plateforme ESA. L'Institut participe aux missions d’amélioration de l’efficience de la surveillance épidémiologique en santé animale de la Plateforme, en mettant à contribution ses potentiels de recherche et d'expertise. L'arrivée d’INRAE au sein de la Plateforme ESA s’est accompagnée d’un renforcement de l’équipe de coordination et de l’équipe multidisciplinaire (communication, épidémiologie, informatique et statistiques) apportant un appui aux acteurs de la surveillance
. Grâce à son expertise en sciences agricoles, alimentaires et en sciences du végétal, INRAE est également membre de la Plateforme de surveillance de la chaîne alimentaire et de la Plateforme d’épidémiosurveillance en santé végétale. Ceci est un atout supplémentaire pour la mise en place de collaborations entre les 3 Plateformes, en ligne avec la vision systémique et intégrée de la santé developpée par INRAE. Acceder au site INRAE.

Fédération nationale d’entreprises, La Coopération Agricole est la représentation unifiée des coopératives agricoles, forestières, agroalimentaires et agro-industrielles françaises. Porte-voix politique et force de propositions auprès des pouvoirs publics français et européens, des médias et de la société civile, elle a pour mission de promouvoir le modèle en valorisant son action économique. La Coopération Agricole est structurée autour d’un Pôle animal (sections bovine, ovine, porcine, avicole et nutrition animale), d’un Pôle végétal (Métiers du grain et Luzerne), d’une section Laitière et Vignerons Coopérateurs, ainsi que des directions et services fonctionnels (affaires juridiques et fiscales, affaires sociales, chaîne alimentaire durable, influence et communication…). Avec ses services d’expertises pluridisciplinaires, notamment un service sanitaire spécialisé, et son réseau régional, La Coopération Agricole accompagne et soutient le développement des entreprises coopératives. Convaincue de l’importance stratégique de la surveillance, elle est membre fondateur des plateformes d’épidémiosurveillance en santé animale et de surveillance de la chaîne alimentaire, un positionnement pertinent pour travailler sur les dangers sanitaires communs aux deux plateformes. Accéder au site de la Coopération Agricole.

L’Office français de la biodiversité (OFB), créé le 1er janvier 2020 est issu de la fusion de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) et de l’AFB (Agence Française de biodiversité). C’est un établissement public à caractère administratif sous double tutelle du Ministère de l’Ecologie et du Ministère de l’Agriculture. Il participe à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques publiques en matière de préservation de la biodiversité et exerce des missions de police et de connaissance scientifique et technique sur les espèces, les milieux et leurs usages, dans l’hexagone et les Outre-mer. En matière sanitaire, l’OFB coordonne la surveillance sanitaire de la faune sauvage au travers du réseau SAGIR en réalisant la collecte, la saisie et l’exploitation des données du réseau. Il contribue également à la recherche épidémiologique et écotoxicologique sur les espèces de la faune sauvage, en privilégiant l’approche globale (One health), ainsi qu’aux expertises dans ces domaines. Accéder au site de l'OFB.

La Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV), fédération de 68 GTV départementaux et de 13 GTV régionaux, est une association vétérinaire à vocation technique qui se donne pour but le développement et la promotion des compétences des vétérinaires impliqués dans les productions animales, dans toutes les filières. Ses missions principales sont la formation continue, l’apport d’expertise et la représentation technique de ces vétérinaires. La SNGTV est très impliquée dans la gouvernance sanitaire de notre pays dans les domaines de la santé animale et de la santé publique, en lien régulier avec les acteurs des filières animales et de l’administration. Elle contribue au maintien d’un niveau sanitaire d’excellence de la « ferme France ». Parmi ses domaines de compétence : ingénierie de formation ; création et déploiement de services, d’outils et de méthodologies d’intervention en élevage (systèmes d’information et bases de données, guides de bonnes pratiques, référentiels, plans de santé formalisés en élevage) ; animation et encadrement technique du réseau des vétérinaires sanitaires ; participation à la conception et à la mise en œuvre de réseaux d’épidémiosurveillance ; participation à l’analyse des risques sanitaires et à la conception de stratégies de prévention et de lutte ; participation à la gestion des crises sanitaires ; communication. La SNGTV est membre de la Plateforme ESA depuis sa création en 2011. Accéder au site de la SNGTV.

Le chemin parcouru

Créée fin 2011, la Plateforme ESA a fait la preuve de son utilité et de son efficacité, en particulier à la faveur des crises sanitaires successives : maladie de Schmallenberg, influenza aviaire hautement pathogène, fièvre catarrhale ovine.

 

  • Signature convention-cadre pour 10 ans

    De une à trois Plateformes

    20/06/2018
  • 2014 - 2018

    Prolongations de la convention-cadre

    01/01/2014 - 01/01/2018
  • Création officielle de la Plateforme ESA

    Convention-cadre signée pour 3 ans

    01/10/2011
  • États généraux du sanitaire

    Création d’une Plateforme d'épidémiosurveillance en santé animale

    01/01/2010

Signature convention-cadre 2.0 : une organisation renforcée et sécurisée