Surveillance programmée

Fanny Pandolfi (1), Lisa Cavalerie (1), Fabrice Chevalier (1), Pierre Jabert (1), Didier Calavas (2)*, Jean-Jacques Benet (3), Nicolas Keck (4), Sébastien Girard (5), Anne-Laure Lefebvre (6), Franck Martin (7), Edouard Reveillaud (8), Stéphanie Philizot (9), Barbara Dufour (3), Anne Bronner (1)*

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :

Adeline Huneau-Salaün (1), Marie-Cécile Moisson (2), Manon Hamon (2), Eric Niqueux (4), Axelle Scoizec (1), Audrey Schmitz (4), François-Xavier Briand (4), Virginie Michel (1), Alexandre Fediaevsky (2), Didier Calavas (6), Pascal Hendrikx (3), Sophie Le Bouquin (1), Anne Bronner (2)
(1) Unité Epidémiologie Anses-Ploufragan (2) DGAl  (3) Unité UCAS, Anses, Direction des laboratoires (4) Unité Virologie, Laboratoire National de Référence, Anses-Ploufragan (5), (6) Unité Epidémiologie Anses-Lyon

Points marquants

Le nombre total de foyers recensés en France depuis novembre 2015 s'élève à 101, dont 81 foyers d'IAHP et 20 foyers d'IAFP.

En synthèse, les résultats de la surveillance programmée dans le cadre de la levée de la zone de restriction sont les suivants :
- dans les exploitations de palmipèdes de démarrage et PAG : le nombre de sites d'exploitations testés1 est de 413, soit 98% (413/421) par rapport au nombre prévu  ; cette surveillance a conduit à la découverte de deux foyers d'IAFP et d'un foyer d'IAHP.
- dans les ateliers de gavage : le nombre de lots testés est de 357, soit 99% (357/359)  par rapport au nombre de lots prévu ; un seul atelier a été détecté séropositif H5.
- dans les exploitations de galliformes : le nombre d'exploitations visitées est de 395, soit 93% (395/425) par rapport au nombre prévu.; toutes les visites se sont conclues par un résultat favorable.

Désormais, les mesures de surveillance en place sont les suivantes :
- la surveillance événementielle, décrite par la note de service DGAL/SDSPA/2015-1145 du 23 décembre 2015, qui impose la déclaration de toute suspicion clinique d'influenza aviaire ;
- l'enquête sérologique annuelle, décrite par la note de service DGAL/SDSPA/2016-764 du 27 septembre 2016, qui s'inscrit dans un cadre européen, et dont une partie des actions sont ciblées dans le sud-ouest (avec un dépistage prévu de 120 ateliers de canards et 70 ateliers d'oies en production d'ici la fin de l'année).
- un suivi rapproché, défini par l’arrêté ministériel du 14 septembre 2016, des neuf ateliers de reproducteurs de palmipèdes détectés séropositifs et n'ayant pas encore été abattus, tous localisés dans le sud-ouest.


Partager :

rsultats sylvatub 2012-2014

Une synthèse des résultats du dispositif Sylvatub (surveillance de la tuberculose bovine dans la faune sauvage en France) est disponible.

Ce bilan présente sous forme de cartes les résultats définitifs de la surveillance événementielle et de la surveillance programmée menées à la fois sur le grand gibier au cours des saisons cynégétiques 2012-2013 et 2013-2014, et sur les blaireaux en 2013. Les résultats sont d'abord présentés à l'échelle nationale puis détaillés pour chaque départements ayant mis en oeuvre une surveillance programmée.

Sangliers, blaireaux, cerfs et chevreuils infectés ont pu être détectés grâce à la participation d'un grand nombre d'acteurs de terrain oeuvrant pour ce dispositif de surveillance. Le nombre de départements dans lesquels des animaux sauvages infectés sont découverts tend à s'accroître mais ces nouveaux résultats montrent aussi que les animaux sauvages infectés proviennent toujours de zones d'infection des troupeaux bovins, 

Télécharger le diaporama


Partager :

Enquête sérologique

Une enquête de séroprévalence de la fièvre Q est prévue en 2014 dans les dix départements pilotes. Cette enquête aura pour objectif d’estimer, pour les trois espèces de ruminants, la prévalence des élevages infectés par la fièvre Q et d’estimer dans ces élevages la proportion d’animaux séropositifs, parmi les femelles ayant déjà mis-bas. Cette enquête représentera le deuxième volet de l’évaluation de la situation de la fièvre Q dans les dix départements pilotes.


Partager :

newBILAN FONCTIONNEL ET SANITAIRE 2014-2015
Ce rapport présente les résultats définitifs du dispositif Sylvatub tant sur le plan fonctionnel que sanitaire.
Les résultats présentés pour les grands ongulés (sangliers, cerfs, chevreuils) correspondent auxanimaux analysés durant la saison cynégétique 2014-2015 (du 01/08/2014 au 31/07/2015). Concernant les blaireaux, les résultats définitifs présentés correspondent aux prélèvements et analyses réalisés durant l'année civile 2014 .
Un point relatif au fonctionnement du dispositif est effectué dans les premières pages du document avec notamment le calcul d'indicateurs de performance. Les résultats sanitaires sont ensuite détaillées d'abord à l'échelle nationale puis par départements.
Enfin, un point intermédiaire sur les résultats des blaireaux analysés en 2015 est disponible dans l'annexe 2 de ce document.
Pour toutes questions, merci de contacter l'animateur national Sylvatub (sylvatub@anses.fr)




Poster Sylvatub présenté lors de la 3e journée de la Plateforme ESA (16/06/2015)

poster ptf sylvatub v2

 Ce poster présente succintement le dispositif Sylvatub ainsi qu'une synthèse des résultats de la surveillance 2014-2015 sur le grand gibier et sur les blaireaux. 

 Ce poster peut être librement présenté aux personnes intéressées par Sylvatub. 

 Télécharger le poster 

 

 

 

 

Bilan définitif des résultats Sylvatub grand-gibier 2012-2013 et 2013-2014 et blaireaux 2013 (diaporama)

rsultats sylvatub 2012-2014

 

Ce diaporama présente une synthèse des résultats du dispositif Sylvatub. Il fait état des résultats de la surveillance événementielle et de la surveillance programmée effectuée sur le grand gibier au cours des saisons cynégétiques 2012-2013 et 2013-2014 et sur les blaireaux en 2013. 

Ce diaporama peut être librement présenté aux personnes intéressées par Sylvatub. 

Télécharger le diaporama

 

 Article "Tuberculose en france en 2013 : résultats d'une stratégie plus offensive" (extrait Bulletin épidémiologique N°64)

BE 64
Alexandre Fediaevsky, Aurélie Courcoul, Maria Laura Boschiroli, Edouard Reveillaud 
 
La situation sanitaire de la France vis-à-vis de la tuberculose bovine est globalement très satisfaisante. La présence de la maladie, à bas bruit, dans certaines zones a conduit à une mobilisation des parties prenantes et à une maîtrise de la situation. Le nombre d’abattages diagnostiques a augmenté et le taux d’incidence annuel est resté largement inférieur à 0,1 %, et dans la plupart des élevages infectés détectés le nombre d’animaux présentant des lésions est extrêmement limité. La persistance de la maladie dans certaines zones, en élevage ou au sein de la faune sauvage, implique une attention soutenue afin de mener à bien l’éradication. Un regard critique sur les différentes procédures et les résultats obtenus est présenté afin de s’assurer que le dispositif est compatible avec la bonne détection des foyers.
 
Article complet à retrouver dans le N°64 du Bulletin Epidémiologique (ici)

 

Bilan intermédiaire des résultats Sylvatub 2012-2013 (diaporama)


rsultats sylvatub 2011-2013Ce diaporama présente une synthèse des résultats du dispositif Sylvatub. Il fait état des résultats de la surveillance événementielle et de la surveillance programmée effectuée sur le grand gibier au cours de la saison cynégétique 2012-2013 et sur les blaireaux en 2013. Les résultats présentés sur les blaireaux sont encore provisoires. Un bilan définitif sera prochainement disponible dès que l'ensemble des analyses sur les blaireaux seront achevées.

Ce diaporama peut être librement présenté aux personnes intéressées par Sylvatub. 

Télécharger le diaporama

 

Sylvatub : Bilan d'une première année de surveillance de la tuberculose bovine dans la faune sauvage en France

Article de J. Rivière et al., du bulletin épidémiologique n°57

IC099

 Résumé : Le dispositif national Sylvatub, lancé en septembre 2011, a pour objectif la mise en oeuvre de mesures de surveillance événementielle et programmée de la tuberculose bovine (TB) dans la faune sauvage libre, selon une analyse de risque départementale voire locale et l’harmonisation de la surveillance sur l’ensemble du territoire. La première année de fonctionnement du dispositif a conduit à détecter la TB chez plusieurs espèces sauvages (sanglier, cerf, blaireau, chevreuil), toujours à proximité de zones d’infection bovine. La poursuite du déploiement du réseau d’acteurs et le développement des différents volets de surveillance devront se poursuivre en 2013 afin de rendre le dispositif pleinement opérationnel.

Télécharger l'article complet

 

Présentation des résultats Sylvatub 2011-2012 (diaporama)


Diaporama bilan sanitaire 2012Ce diaporama présente une synthèse des résultats du dispositif Sylvatub. Il fait état des résultats de la surveillance événementielle et de la surveillance programmée effectuée sur le grand gibier au cours de la saison cynégétique 2011-2012 et sur les blaireaux en 2012. 

Ce diaporama peut être librement présenté aux personnes intéressées par Sylvatub. 

Télécharger le diaporama

 

Accès à la bibliothèque de documents


Partager :

                         cerfstef2coysanglierscoeurdepommeblaireauxauxois nature

Présentation du dispositif : 

Le ministère en charge de l’agriculture et les principales institutions impliquées dans la faune sauvage ont lancé en septembre 2011 un programme national de surveillance de la tuberculose bovine dans la faune sauvage, nommée Sylvatub. Les principaux objectifs de ce programme sont de détecter la présence de tuberculose bovine chez les animaux sauvages et d’en estimer la prévalence. Il s’appuie sur une combinaison de plusieurs modalités de surveillance évenementielles et programmées concernant principalement les cerfs, les sangliers et les blaireaux, qui sont appliquées selon des niveaux de risque estimés dans chaque département ou zone du pays. Il permet également une réflexion intégrée des processus d’échantillonnage, des méthodes diagnostiques, de l’analyse et de la centralisation des données.

Actualités :

    • Juin 2015 :
  • newPoster Sylvatub présenté lors de la 3e journée de la Plateforme ESA (ici)
    • Avril 2015 :
  • Circulaire FNC C 15 034 : actualités tuberculose bovine (ici)
    • Mars 2015 :
  • Premier cas de tuberculose découvert chez un sanglier en Sologne (lire l'article)
  • Parution du troisième bulletin Sylvatub (ici)
    • Février 2015 :
  • Note de service présentant les changements de niveaux de surveillance départementaux 2015 (ici)
    • Novembre 2014 :
  • Résultats Sylvatub 2012-2014 Diaporama des résultats (ici)
  • Circulaire FNC C 14 117 :  thèse A. Payne (ici)

 

Menu :

Bilans & résultatsFotolia 9747348 XS

Cette rubrique met à disposition des bilans sanitaires sur la situation de la tuberculose bovine dans la faune sauvage à destination du grand public ou à destination des membres de la Plateforme ESA

Boîtes à outilsimages

Cette rubrique met à disposition cinq boîtes à outils regroupant divers documents utiles pour mettre en oeuvre les différentes modalités de surveillance liées au dispositif Sylvatub :

- Textes règlementaires

- Documents spécifiques aux LDA sont présents dans cette rubrique

- Fiches techniques, registres de prélèvement, fiches de commémoratifs

- Diaporamas sur le dispositif

Bulletins SylvatubPrésentation1

Cette rubrique regroupe l'ensemble des bulletins Sylvatub publiés

 

Articles archivés bonhomme archivage

Cette rubrique met à disposition les anciens articles sur Sylvatub

Groupes de travail Sylvatubptf

Cette rubrique permet aux membres des groupes de travail Sylvatub (membres du COPIL ou de la cellule d'animation) d'accéder aux documents de travail et aux comptes-rendus de réunions des groupes.

Page de suivi de la thématique Sylvatub

(accès restreint et diffusion limitée) 

 

 

 

Contact

Edouard REVEILLAUD

Animateur national du dispositif Sylvatub

sylvatub@anses.fr


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.