Résultats

Le rapport annuel Sylvatub présente les résultats bruts de la surveillance de la tuberculose dans la faune sauvage dans le cadre du programme Sylvatub.
Elle couvre l'année civile 2016 pour la surveillance des blaireaux et la saison de chasse 2016-2017 pour la surveillance des grands ongulés

Article au format pdf: 


Partager :
L’Observatoire et suivi des causes d’avortements chez les ruminants (Oscar) est un dispositif qui vise à recueillir et valoriser les résultats de diagnostic différentiel des avortements (DDA) entrepris selon une démarche harmonisée nationale. Sa finalité est d’améliorer les connaissances des causes infectieuses des avortements, ce qui devrait permettre d’adapter le diagnostic, la prévention, et la lutte contre celles-ci.

Télécharger le bilan 2017

Partager :

Ce diaporama présente un bilan synthétique des résultats du dispositif


Partager :
Résumé : En 2016, 309 visites d’élevage (267 élevages différents) ont été réalisées dans le cadre de Résavip dans douze (anciennes) régions et 28 départements. Ce nombre a augmenté d’environ 10 % par rapport aux trois dernières années. Le suivi des indicateurs de fonctionnement montre que les étapes clés du fonctionnement du réseau se sont améliorées depuis 2015.

Partager :

Voici le nouveau bilan fonctionnel et sanitaire du dispositif Sylvatub.


Partager :


Le dispositif de surveillance du SBV congénital s'appuie désormais sur un réseau de vétérinaires sentinelles. Il a pour objectif d'identifier une augmentation massive de la survenue de cas cliniques sur le territoire. Seules les formes congénitales de la maladie font l'objet d'une surveillance.

Bilan complet de la saison 2015/2016

Description des objectifs et modalités de la surveillance du SBV congénital saison 2015/2016


 


Partager :

Mots-clés: 

Laure Bournez (1)*, Corinne Sailleau (2), Emmanuel Bréard (2), Stéphan Zientara (2), Gina Zanella (3), Alexandra Troyano-Groux (4), Pascal Hendrikx (1)*, Alexandre Fediaevsky (4)*, Lisa Cavalerie (4)*

Un foyer de fièvre catarrhale ovine (FCO) dû au virus BTV-8 a été détecté en septembre 2015 dans un élevage de l’Allier, six années après le dernier cas détecté en France. Entre septembre et décembre 2015, la surveillance mise en place suite  à la découverte du foyer de l’Allier (enquêtes programmées, renforcement de la surveillance événementielle, analyses sur les animaux sortant de la zone réglementée) a permis de détecter au total 150 foyers localisés au centre de la France. L’épizootie de 2015 est caractérisée par une faible circulation virale chez les animaux même au cœur de la zone infectée, induisant très peu de signes cliniques. La situation observée serait compatible avec une réémergence de la maladie.


Partager :
caprin diegojack 150Un dispositif de surveillance événementielle de la fièvre Q chez les ruminants domestiques a été mis en place en septembre 2012, pour une durée de trois ans, dans dix départements pilotes (Hautes-Alpes, Aveyron, Finistère, Indre-et-Loire, Loire, Mayenne, Nièvre, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Deux-Sèvres), afin de mieux connaître la situation de cette maladie sur le territoire. L’objectif principal de cette surveillance en élevage de ruminants est d’évaluer la proportion d’élevages considérés comme « cliniquement atteints de fièvre Q », parmi les élevages présentant des avortements répétés, et ce pour les trois espèces de ruminants domestiques.
Une enquête sérologique a également été menée dans ces départements. L’objectif était d’estimer, pour les trois espèces de ruminants et hors de tout  contexte vaccinal, la proportion des élevages ayant au moins un animal séropositif et d’estimer dans ces  élevages la  proportion d’animaux séropositifs, parmi les femelles ayant déjà mis bas.

Télécharger les résultats de cette étude

 


Partager :
Après la parution de la troisième édition nationale du Bulletin Résabeilles, nous vous invitons à découvrir les bilans départementaux de ce programme de surveillance, réalisé en France dans le cadre du projet européen Epilobee.
Six départements ont participé à ce projet d’ampleur : Bouches-du-Rhône, Cantal, Drôme, Finistère, Indre-et-Loire et Haut-Rhin. Au total, plus de trois cents ruchers ont été suivis au cours des campagnes 2012-2013 et 2013-2014, en matière de mortalité (annuelle, hivernale et en saison), des troubles des abeilles et des mouvements du cheptel.
Les apiculteurs, les intervenants apicoles, les groupements de défense sanitaire, les laboratoires départementaux ainsi que les DDecPP ont participé à cette grande étude.
Nous les remercions chaleureusement.

Partager :

abeille chaval brasilLe programme de surveillance Résabeilles – réalisé en France dans le cadre du projet européen EPILOBEE - a permis d’évaluer la mortalité hivernale, la mortalité en saison et la mortalité annuelle des abeilles dans plus de trois cents ruchers au cours des campagnes 2012-2013 et 2013-2014.

Le bilan de ce projet d’ampleur est publié dans le Bulletin Résabeilles n°3.

De nombreux acteurs – du terrain jusqu’au laboratoire – ont participé à cette grande étude : les apiculteurs, les intervenants apicoles, les groupements de défense sanitaire, les laboratoires départementaux ainsi que les DDcsPP.

Le résultat de ce travail peut être consulté ici.


Partager :

Pages

 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.