Résultats

L’Observatoire et suivi des causes d’avortements chez les ruminants (Oscar) est un dispositif qui vise à recueillir et valoriser les résultats de diagnostics différentiels des avortements entrepris selon une démarche nationale harmonisée. Sa finalité est d’améliorer les connaissances des causes infectieuses des avortements, pour orienter au mieux la prévention et la lutte contre celles-ci. En 2019, 26 départements étaient engagés dans le dispositif Oscar. Pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2019, l’analyse des données a porté sur 866, 210 et 96 séries abortives respectivement en élevages bovins, ovins et caprins.
Télécharger le bilan Oscar 2019

La population porcine surveillée en 2019 a des caractéristiques (origine de la visite, types d’élevage, catégories d’animaux...) semblables à celles surveillées chaque année depuis 2013. Des syndromes grippaux ont été observés dans tous les types d’élevage et tout au long de l’année. Ils ont atteint toutes les catégories d’animaux quel que soit leur stade physiologique.

L'article complet est disponible via ce lien

Pour télécharger le(s) document(s): 

Début juin 2017, un infectiologue du Centre hospitalier de Niort signale à Santé publique France une augmentation inhabituelle de cas de fièvre Q hospitalisés dans son service. Dans ce contexte, un questionnaire exploratoire  a été administré aux cas. En parallèle, des enquêtes épidémiologiques vétérinaires ainsi que des prélèvements sur les animaux et dans l'environnement ont été réalisés dans le cadre de la Plateforme ESA dans les élevages de la zone identifiée. Au total, 11 cas humains confirmés sont survenus entre le 15 avril et le 13 juin. Les 11 cas étaient domiciliés majoritairement sur Niort et alentours dans un rayon de 20 km. Les enquêtes et prélèvements réalisés en élevage n’ont pas permis d’identifier un ou des troupeaux à l’origine des contaminations humaines. Ils ont en revanche permis de mettre en évidence la circulation de la bactérie dans près de la moitié des troupeaux testés, confirmant les données épidémiologiques connues. Des courriers et une réunion d'information ont été envoyés aux éleveurs pour les informer des résultats de l'enquête, les sensibiliser à la maladie et proposer des recommandations sur les pratiques d'épandages, de vaccination et de déclaration des avortements.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Au cours de l’été 2018, une première enquête nationale a été menée sur la mortalité hivernale 2017-2018. L’objectif était d’estimer au mieux le taux de mortalité et de recueillir l'avis des apiculteurs concernant l'existence d'une éventuelle augmentation des pertes dans leurs ruchers notamment par rapport à l'hiver précédent et les causes possibles.
La reconduction de l’enquête pour la saison hivernale 2018-2019 a été décidée lors de la réunion du comité d’experts apicole du Cnopsav du 21 février 2019. Elle permettra d’estimer le taux de mortalité des colonies d’abeilles durant l’hiver 2018-2019 et son évolution par rapport à la saison précédente.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Trois articles sont parus en publication anticipée sur le site du Bulletin Epidémiologique de l’Anses, illustrant la situation épidémiologique de la tuberculose bovine sur le territoire métropolitain entre 2015 et 2017.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Les avis et commentaires des apiculteurs sur les causes de la mortalité des colonies pendant l’hiver 2017-2018 ont été recueillis. Les réponses à ces questions ont été analysées, par catégorie d’apiculteurs, en fonction du taux de mortalité hivernale rapporté et de l’évolution, selon eux, de ce taux entre l’hiver 2016-2017 et l’hiver 2017-2018
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

La présentation fait un bilan synthétique des résultats de la surveillance Sylvatub avec un rappel des grands principes du réseau ainsi qu'une présentation des modifications récentes de protocoles.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Des cas humains groupés de fièvre Q sont régulièrement détectés en France, donnant lieu à des investigations en élevage. Les foyers de cas humains sont le plus souvent associés à la présence de petits ruminants (ovins et caprins), à une proximité entre les populations animales et humaines, et de manière privilégiée en cas de mises-bas et d’avortements en raison de la forte excrétion au cours de cette période. La transmission est principalement aérienne à partir d’aérosols infectieux dans l’environnement.
Dans ce contexte, une plaquette de sensibilisation vis-à-vis de la fièvre Q à destination des éleveurs a été élaborée par un groupe de travail multi-partenarial réunissant des acteurs de la santé animale et de la santé humaine. 
La plaquette disponible en téléchargement ci-dessous récapitule les principales mesures de gestion qui peuvent être proposées en élevage. Celles-ci prennent en compte à la fois la grande résistance de la bactérie dans l’environnement et sa forte capacité de dissémination y compris à distance des exploitations

Télécharger la plaquette
 

L’Observatoire et suivi des causes d’avortements chez les ruminants (Oscar) est un dispositif qui vise à recueillir et valoriser les résultats de diagnostics différentiels des avortements entrepris selon une démarche nationale harmonisée. Sa finalité est d’améliorer les connaissances des causes infectieuses des avortements, pour orienter au mieux la prévention et la lutte contre celles-ci.
Télécharger le bilan Oscar 2018

Pages

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.