PPA

La peste porcine africaine (PPA) est présente depuis près de cinq ans dans plusieurs pays d’Europe de l’Est. Elle progresse inexorablement vers l’Ouest et, en septembre dernier, elle a atteint nos frontières en touchant des sangliers sauvages dans le Sud de la Belgique. Face à cette menace, les professionnels de la filière porcine française, de la chasse et l’Administration ont diffusé plusieurs messages de sensibilisation en direction des acteurs professionnels ou non pouvant être impliqués dans la prévention de la maladie.

Pour télécharger le(s) document(s): 

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Anne Bronner (Dgal), Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Pascal Hendrikx (Anses)
Pour le LNR : Marie-Frédérique Le Potier (Anses)
Autre auteur: Nicolas Rose (Anses)

Auteur correspondant : alize.mercier@cirad.fr

Un premier cas de peste porcine africaine (PPA) au sein de la faune sauvage a été déclaré le 23/10/2018 chez un sanglier retrouvé mort dans la région de Silistra, « à quatre mètres de la frontière roumaine » (source : ADNS) (Figure 1).
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Anne Bronner (DGAl), Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Pascal Hendrikx (Anses), Alizé Mercier (Cirad)
Pour le laboratoire national de référence : Marie-Frédérique Le Potier (Anses)
Pour la DGAL : Guillaume Gerbier, Édouard Réveillaud

Auteur correspondant : alize.mercier@cirad.fr

Depuis le 13 septembre, 89 cas de peste porcine africaine (PPA) ont été détectés chez des sangliers retrouvés morts dans la région d’Etalle au Sud-Est du pays (province de Luxembourg) (source : Afsca).
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Anne Bronner (DGAl), Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Pascal Hendrikx (Anses), Alizé Mercier (Cirad)
Pour le laboratoire national de référence : Marie-Frédérique Le Potier (Anses)
Pour la DGAL : Guillaume Gerbier, Édouard Réveillaud

Auteur correspondant : alize.mercier@cirad.fr
Source : Afsca (Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire) au 08/10/2018

Depuis le 13 septembre, parmi 106 carcasses de sangliers ayant fait l’objet d’un prélèvement, 80 se situaient à l’intérieur de la zone infectée (ZI) de 63 000 hectares délimitée au Sud de la Belgique. Le virus de la peste porcine africaine (PPA) a été détecté chez 53 de ces 80 sangliers. Aucun n’a été détecté positif en dehors de la ZI.
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Anne Bronner (DGAl), Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Pascal Hendrikx (Anses), Alizé Mercier (Cirad)
Pour le laboratoire national de référence : Marie-Frédérique Le Potier (Anses)
Pour la DGAL : Édouard Réveillaud

Auteur correspondant : didier.calavas@anses.fr

Source : communiqué de presse des autorités belges du 25/09/2018, ADNS au 25/09/2018

Le Réseau de surveillance sanitaire de la faune sauvage de Belgique annonce que, parmi 44 sangliers prélevés, 30 se situent à l’intérieur de la zone infectée (ZI) de 63 000 hectares. Le virus de la peste porcine africaine a été détecté chez quatorze de ces 30 sangliers. Aucun n’a été détecté positif en dehors de la ZI.
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

Pour télécharger le(s) document(s):