Maroc

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Pascal Hendrikx (Anses), Yves Lambert (DGAL), Alizé Mercier (Cirad)
Pour le LNR : Labib Bakkali Kassimi (Anses), Stephan Zientara (Anses)
Auteur correspondant : alize.mercier@cirad.fr
 

Pour télécharger le(s) document(s): 


Partager :

Mots-clés: 

Gina Zanella, Stéphan Zientara
Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France

Suite à la détection d’un premier foyer le 23 octobre 2015, cinq nouveaux foyers de fièvre aphteuse au Maroc ont été signalés entre le 11 et le 21 novembre 2015 à l’OIE dans la région du Centre, dans les provinces de Sidi Bennour (2 foyers), Settat (1 foyer), El Jadida (1 foyer) et Berrechid (1 foyer) (Figure 1). Sur un total de 65 bovins, dix-sept ont présenté des signes cliniques. L’ensemble de bovins ainsi que 101 ovins présents dans les foyers ont été abattus et détruits.
Au 3 décembre 2015, une vaccination a eu lieu chez 38 917 bovins dans la région du Centre avec un vaccin préparé à partir de la souche virulente type O couvrant les sérotypes O Manisa et O 3039.
Les mesures de contrôle annoncées lors de l’apparition du premier foyer continuent à être appliquées : désinfection des bâtiments infectés, quarantaine, surveillance à l’extérieur de la zone de confinement ou de protection, abattage sanitaire, destruction officielle de tous les produits d'origine animale, destruction officielle des cadavres, des produits dérivés et des déchets, surveillance à l’intérieur de la zone de confinement ou de protection. 


Partager :
Labib Bakkali-Kassimi (1), Gina Zanella (1), Sévérine Rautureau (2), Stéphan Zientara (1)
(1) Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France
(2) DGAL, Bureau de la santé animale, Paris, France


Le 2 novembre le Dr Abderrahman El Abrak, Directeur des services vétérinaires du Maroc, a notifié à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), l’apparition d’un foyer de la fièvre aphteuse dans une exploitation de 17 bovins et 14 ovins située à Douar Lmouarid dans la commune rurale Bouhmame, relevant de la province de Sidi Bennour (province à l’ouest du pays) (Figure 1). Sur les 17 bovins présents dans l’exploitation, dix bovins présentaient des signes cliniques puis ont été confirmés infectés par le virus de la fièvre aphteuse sérotype O par des analyses réalisées au Laboratoire régional d'analyses et de recherche de Casablanca. Des mesures de lutte ont été mises en place par les autorités afin de limiter la propagation de la maladie aux exploitations voisines : désinfection des bâtiments infectés, quarantaine, surveillance à l’extérieur de la zone de confinement ou de protection, abattage sanitaire, destruction officielle de tous les produits d'origine animale, destruction officielle des cadavres, des produits dérivés et des déchets, surveillance à l’intérieur de la zone de confinement ou de protection.

Partager :

Cet article dresse un bilan des mesures prises en Algérie et au Maroc en lien avec la menace sanitaire représentée par l’épizootie de fièvre aphteuse (FA) sévissant en Tunisie depuis mai 2014.

Aucun cas de FA n’a été notifié en Algérie et au Maroc.


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.