Haute-Savoie

ibex J-HarsLa France, officiellement indemne de la brucellose, n’avait plus connu de cas chez les ruminants domestiques depuis 2003.

L’apparition en avril 2012 d’un foyer bovin à Brucella melitensis biovar 3 en Haute-Savoie (massif du Bargy), où la dernière détection du pathogène datait de 1999, a soulevé la question d’un possible relais de la faune sauvage entre les foyers domestiques de 1999 et de 2012. En effet les enquêtes épidémiologiques chez les ruminants domestiques en lien avec le foyer, ainsi qu’un dépistage exhaustif au retour d’estive, n’ont pas permis d’expliquer l’origine de ce foyer.

En août 2012 un programme de surveillance de la faune sauvage a été entrepri.

Bouquetin 1 moyen girolame flickr reduitDans le cadre des investigations épidémiologiques autour du foyer de brucellose bovine survenue en début d'année en Haute-Savoie, l’enquête en cours de réalisation dans la faune sauvage sur le massif proche du foyer a permis d’identifier plusieurs cas de brucellose parmi des bouquetins.


Deux mâles présentant des signes cliniques ont été repérés et capturés pour la réalisation de prélèvement. qui  ont  permis de confirmer la maladie.

 

Un renforcement de la surveillance de la population sauvage sur l’ensemble du massif concerné a été mise en place avec pour objectif de recueillir le maximum d’éléments épidémiologiques avant l'hiver, des campagnes de prélèvements sur les bouquetins seront notamment organisées tant que les conditions métérologiques le permettent.

 Chamois 1 Rick McCharles FlickrDans le cadre des investigations épidémiologiques autour du foyer de brucellose bovine survenue en début d'année en Haute-Savoie, une enquête est en cours de réalisation dans la faune sauvage sur le massif proche du foyer (chamois, cerfs, chevreuils).

 Cette enquête lancée fin août 2012 a permis l'identification d'un cas de brucellose chez un chamois. Ce résultat confirme la pertinence d'avoir mis en place une action de surveillance.

 Il est désormais indispensable de connaître l'étendue du phénomène dans la faune sauvage. Cette découverte justifie également d'engager des investigations permettant d'évaluer les contaminations respectives entre animaux sauvages et animaux domestiques. Le renforcement du programme de surveillance des ruminants sauvages et les analyses de laboratoire à venir devraient permettre d'étayer ces connaissances.

Un cas de brucellose a été confirmé en Haute-Savoie le 6 avril 2012, dans une exploitation bovine laitière, suite à un avortement. La souche bactérienne, Brucella melitensis biovar 3 a été isolée dans le lait de la vache ayant avorté. L’exploitation a été placée sous arrêté préfectoral portant déclaration d'infection (APDI) et tous les bovins du troupeau seront abattus dans les meilleurs délais. Des analyses complémentaires seront menées dans le troupeau infecté pour évaluer l'étendue de l'infection.

Les produits au lait cru fabriqués avec le lait du troupeau sont retirés du marché et sont rappelés auprès des consommateurs par des affichettes sur les lieux de vente et par un communiqué de presse.

 

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.