H5N8

Veille Sanitaire Internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR Influenza Aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage – France
 
Source : Données actualisées le 11/12/2016 (inclus) ADNS/FAO/OIE, communication de l’OSAV Suisse

Depuis le dernier point de situation le 5 décembre, de nouveaux foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5N8 ont été déclarés en Europe, principalement en Allemagne (98 cas chez l’avifaune comparés à 63 la semaine dernière) et en Hongrie (120 foyers en élevage comparés à 43 la semaine dernière). Le nombre total de foyers et de cas notifiés continue d’augmenter et est à présent de 406 (comparé à 268 la semaine dernière au 5 décembre) dont 245 au sein de l’avifaune sauvage (35 espèces différentes touchées), 155 en élevages et 6 au sein de l’avifaune captive (Tableaux 1 & 2). Depuis la dernière actualisation (au 5 décembre), la Serbie est à présent touchée par le virus IAHP H5N8 et a déclaré son premier foyer le 6 décembre suite à l’identification du virus chez 6 oiseaux sauvages le 2 décembre.
Carte interactive des cas et foyers d’IAHP H5N8 en Europe

Pour télécharger le(s) document(s): 

  Veille Sanitaire Internationale (VSI) Plateforme ESA – France 
 LNR Influenza Aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
 Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage – France
 
 Source : Données actualisées le 05/11/2016 (à 0h) ADNS/FAO/OIE, communication de l’OSAV Suisse

Depuis le dernier point de situation le 28 novembre, de nouveaux foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5N8 ont été déclarés en Europe, principalement en Allemagne et en Hongrie. Le nombre total de foyers et de cas notifiés continue d’augmenter et est à présent de 268 (comparé à 166 la semaine dernière au 28 novembre) dont 192 au sein de l’avifaune sauvage (33 espèces), 70 en élevages et 6 au sein de l’avifaune captive (Tableaux 1 & 2). Depuis la dernière note du 28 novembre, de nouveaux pays européens (au sens large) sont à présent touchés par le virus IAHP H5N8: la Roumanie avec un foyer dans la faune sauvage et l’Ukraine avec un foyer au sein d’un élevage (espèce non déterminée).

Pour télécharger le(s) document(s): 

Veille Sanitaire Internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR Influenza Aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France

Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage – France
 
Source : Données actualisées le 28/11/2016 à 12h00 (heure de Paris) ADNS/FAO/OIE, communication de l’OSAV Suisse, média Pays-Bas

Plusieurs foyers confirmés d’IAHP H5N8 ont été déclarés en Europe au cours de ces dernières semaines. Ces foyers affectent la faune sauvage ainsi que les élevages. Les espèces sauvages en cause ne sont pas toutes formellement précisées (absence de la dénomination latine officielle), mais les informations présentes dans cette note ont toutes fait l’objet d’une déclaration officielle. Au-delà de ces foyers, il convient de mentionner la découverte de 1 250 oiseaux sauvages morts aux Pays-Bas relayée par les médias du pays, et d'un foyer dans une ferme de Biddinghuizen, à 70 kilomètres à l'ouest d'Amsterdam, où quelques 180 000 canards ont été abattus, ainsi que 10 000 autres dans un rayon d'un km, indiqué par l'organisme néerlandais chargé de la sécurité alimentaire (NVWA).

Pour télécharger le(s) document(s): 

Pour télécharger le(s) document(s): 

Pour télécharger le(s) document(s): 

Veille Sanitaire Internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR Influenza Aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage – France
 
Source : Données ADNS/FAO/OIE et communication de l’OSAV Suisse au 13/11/2106

Plusieurs foyers confirmés d’IAHP H5N8 ont été déclarés en Europe au cours de ces dernières semaines. Ces foyers affectent la faune sauvage ainsi que les élevages. Les espèces sauvages en cause ne sont pas toutes formellement précisées (absence de la dénomination latine officielle), mais les informations présentes dans cette note ont toutes fait l’objet d’une déclaration officielle (à l’exception du foyer israélien et du deuxième foyer aux Pays-Bas).

Pour télécharger le(s) document(s): 

Julien Cauchard 1, Alizé Mercier 2,3, Sylvain Falala

Pour télécharger le(s) document(s): 

https://www.flickr.com/photos/aecintx/3280062650/in/photolist-aSQUcp-aSQUae-dDcvs2-3oJdgK-ch7i6y-kYwUSR-pBJMsL-7iAXip-a8kMNB-5ZRbhu-5ZRbmj-4BxNfR-6CY9z4-3gBB7y-o3qnmR-mxWCD1-gZdD1w-as6e4-k4o2XN-9jiHCi-5CmUyo-9tdiK6-9xPUF1-58Ud9n-pUdfRf-8dhchi-4yuyD2-pBFBqW-8djL3A-dVHdyo-pBDxgi-9p6xER-4EQhks-HncQj-4sePNh-oXhzq3-g7CJ8z-oXkCcZ-6RZkVS-kSaRkY-8dkML7-pV6zu8-e3XLib-dLuiDK-8dktSE-dnL9qr-cJv1Yb-bdnZxB-97cGkx-69QFKZLe 23 février 2015, une suspicion d’influenza aviaire a été signalée au Bureau national pour la sécurité de la chaîne alimentaire en Hongrie. Des signes neurologiques, un écoulement nasal et une mortalité accrue ont été observés dans une exploitation de 22 000 canards à Füzesgyarmat, dans le comté de Békés (à proximité de la frontière avec la Roumanie).

Le 24 février, le Laboratoire national de référence hongrois a confirmé la souche H5N8. Les séquences partielles HA et NA du virus H5N8 hongrois ont montré des similitudes avec les séquences des virus H5N8 EU et asiatiques.

La source d’infection reste actuellement inconnue. Le comté de Békés est une région agricole avec des réseaux d'eau et une présence importante d’oiseaux migrateurs.

Pour rappel, en 2006 et 2007, la Hongrie a connu plus de 15 foyers de H5N1 au sud du pays.

volaille1296469497 7e3754faaf m

Marisa Peyre, Nicolas Gaidet, Cirad-AGIRs, Montpellier, France

Depuis décembre 2014 on observe une recrudescence de foyers aviaires d’IAHP H5N1 en Europe et en Afrique, avec également le premier cas d’IAHP H5N1 détecté chez des oiseaux sauvages en Amérique du Nord (Etats Unis). Cette nouvelle vague d’IAHP H5N1 rappelle la vague observé en 2006 lorsque le virus s’était propagé en Europe et en Afrique suite à l’épizootie Asiatique débutée en 2003. Cette nouvelle panzootie correspond à l’apparition et la propagation d’une nouvelle souche d’IHAP H5N8 d’Asie vers l’Europe puis l’Amérique du Nord, qui en se recombinant avec des souches de virus LPAI circulantes localement en Amérique du Nord et en Asie a généré de nouveaux variant d’IAHP H5N1, H5N2, H5N3.

Un nouveau sous-type de l’influenza A(H5) 2.3.4.4 a été défini sur la base de l’évolution génétique de l’hémaglutinnine selon le groupe de travail WHO/OIE/FAO H5. Les souches récentes de H5N1, H5N2, H5N5, H5N6 et H5N8 appartiennent toutes à ce nouveau sous-type (cette nomenclature remplace la nomenclature provisoire 2.3.4.6 définie durant le groupe consultatif de l’OMS sur la sélection de souches vaccinales candidates) (http://www.who.int/influenza/gisrs_laboratory/h5_nomenclature_clade2344/en/=)

Pages

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.