Faune sauvage

ibex J-HarsLa France, officiellement indemne de la brucellose, n’avait plus connu de cas chez les ruminants domestiques depuis 2003.

L’apparition en avril 2012 d’un foyer bovin à Brucella melitensis biovar 3 en Haute-Savoie (massif du Bargy), où la dernière détection du pathogène datait de 1999, a soulevé la question d’un possible relais de la faune sauvage entre les foyers domestiques de 1999 et de 2012. En effet les enquêtes épidémiologiques chez les ruminants domestiques en lien avec le foyer, ainsi qu’un dépistage exhaustif au retour d’estive, n’ont pas permis d’expliquer l’origine de ce foyer.

En août 2012 un programme de surveillance de la faune sauvage a été entrepri.

Diaporama bilan sanitaire 2012Ce diaporama présente une synthèse des résultats du dispositif Sylvatub. Il fait état des résultats de la surveillance événementielle et de la surveillance programmée effectuée sur le grand gibier au cours de la saison cynégétique 2011-2012 et sur les blaireaux en 2012. 

Ce diaporama peut être librement présenté aux personnes intéressées par Sylvatub. 

 

Pour télécharger le(s) document(s): 

chevreuil1 vignette cdrDepuis octobre 2012, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et la Fédération nationale des chasseurs (FNC) sont reconnus en qualité de membres associés de la plateforme d'épidémiosurveillance en santé animale.

L'inclusion de ces deux nouveaux membres coïncide avec l'inscription d'une nouvelle thématique au programme de travail de la Plateforme ESA, la thématique « Faune sauvage » (délibération du Cnesa du 17 octobre 2012).

L'objectif de la thématique Faune sauvage est d'organiser et de développer des méthodes et outils pour améliorer la surveillance sanitaire de la faune sauvage. Son champ d'action est la surveillance dans la faune sauvage de l'ensemble des affections et dangers sanitaires, à l'exception de ceux à impact strictement humain ou ne concernant que les animaux domestiques.

Le groupe de suivi de cette thématique (GS-FS) est constitué de représentants des organismes membres titulaires ou associés de la Plateforme ESA. Il est coordonné par Céline Richomme, épidémiologiste faune sauvage à l'Anses, Laboratoire de Nancy.

Crédit photo : Olivier Deb/www.flickr.comArticle de Benoît Combes et al. publié dans Emerging infectious diseases

De 2005 à 2010, l'infection des populations de renards par Echinococcus multilocularis a été investigué dans 42 départements français. Le parasite a été identifié dans une zone plus importante que ce qui était présenté précédemment, avec une expansion vers l'Ouest englobant désormais la région parisienne jusqu'à la Manche et le Calvados. En parallèle, les prévalences départementales dans la zone historique d'endémie de l’Est ont significativement augmenté.

Téléchargez l’article

Bouquetin 1 moyen girolame flickr reduitDans le cadre des investigations épidémiologiques autour du foyer de brucellose bovine survenue en début d'année en Haute-Savoie, l’enquête en cours de réalisation dans la faune sauvage sur le massif proche du foyer a permis d’identifier plusieurs cas de brucellose parmi des bouquetins.


Deux mâles présentant des signes cliniques ont été repérés et capturés pour la réalisation de prélèvement. qui  ont  permis de confirmer la maladie.

 

Un renforcement de la surveillance de la population sauvage sur l’ensemble du massif concerné a été mise en place avec pour objectif de recueillir le maximum d’éléments épidémiologiques avant l'hiver, des campagnes de prélèvements sur les bouquetins seront notamment organisées tant que les conditions métérologiques le permettent.

 Chamois 1 Rick McCharles FlickrDans le cadre des investigations épidémiologiques autour du foyer de brucellose bovine survenue en début d'année en Haute-Savoie, une enquête est en cours de réalisation dans la faune sauvage sur le massif proche du foyer (chamois, cerfs, chevreuils).

 Cette enquête lancée fin août 2012 a permis l'identification d'un cas de brucellose chez un chamois. Ce résultat confirme la pertinence d'avoir mis en place une action de surveillance.

 Il est désormais indispensable de connaître l'étendue du phénomène dans la faune sauvage. Cette découverte justifie également d'engager des investigations permettant d'évaluer les contaminations respectives entre animaux sauvages et animaux domestiques. Le renforcement du programme de surveillance des ruminants sauvages et les analyses de laboratoire à venir devraient permettre d'étayer ces connaissances.

Boite à outils 05.

Des "boîtes à outils" ont été élaborées dans le cadre du dispositif Sylvatub, afin de faciliter et d'harmoniser la mise en place des différents protocoles de surveillance à l'échelle départementale. Elles contiennent divers documents utiles à la mise en place des modalités de surveillance (fiches de collecte, fiches techniques, textes officiels, supports de formation...).

 

Vous trouverez ainsi :

 

Attention panneauSi vous souhaitez obtenir un modèle d'arrêté préfectoral encadrant les prélèvements de blaireaux ou un modèle de convention entre partenaires départementaux, contacter l'animateur national Sylvatub (sylvatub@anses.fr)

Cette boîte outil ne s'adresse qu'aux départements de niveaux 2 ou 3 devant mettre en place un protocole de surveillance active de la faune sauvage dans le cadre du dispositif Sylvatub, et d'éventuels départements de niveau 1 qui souhaiterait mettre en place localement ce type de surveillance.

 

 

Cette page comporte différents documents utiles pour la mise en oeuvre de la surveillance de la tuberculose bovine dans la faune sauvage à travers les cadavres de blaireaux collectés sur le bord des routes.


Annexe de la note de service DER/PM/JYC/BI/2013/011 précisant les modalités de participation des Services Départementaux au dispositif Sylvatub.

 

Fiche technique renforcement SAGIR + collecte des cadavres de blaireaux sur les routes


Registre d'indemnisation Sylvatub des animaux SAGIR : ce registre est à compléter lors de toute collecte de blaireaux sur le bord des routes dans les départements de niveaux de surveillance 2 et 3.



Cette page comporte différents documents utiles pour la mise en oeuvre de la surveillance de la tuberculose bovine dans la faune sauvage à travers le réseau SAGIR.


Annexe de la note de service DER/PM/JYC/BI/2013/011 précisant les modalités de participation des Services Départementaux au dispositif Sylvatub.


Fiche technique renforcement SAGIR + collecte des cadavres de blaireaux sur les routes


Registre d'indemnisation Sylvatub des animaux SAGIR : ce registre est à compléter lors de toute collecte d'animaux (cerfs, sangliers, blaireaux) entrant dans le cadre de SAGIR pour les départements de niveaux de surveillance 2 et 3.

Pages

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.