Europe

https://www.flickr.com/photos/michellecarl/7303540464/in/photolist-Q7vuX-mMwQD-7YmgTt-qyX2e-CMJwo-c8oy8s-6Dzegi-hg4r3A-9GEWxD-f8cxpW-4YpCjb-cFXRGu-oCmDTu-6EmDAF-7cmwSd-mabixg-5Q4bMX-p7YLyQ-bYx5xq-8FokNS-37tjnS-5g42eB-8KTs1a-9BTGXd-a1ZEmT-qhVXCp-6H95Ti-9wpnhm-63uPW7-oNy5aP-a1ZGDD-mQNQZP-63qDeB-8WNgSN-6JCT7Z-9JrrnQ-aiK4Ar-dtaVUL-6Dzett-QtinJ-oMuEr9-pnYbmG-a23vLA-9SGj7Z-7Zzc9X-2vDAZQ-4FBokT-8FC2Zn-opk7ao-6JH4Q7/Sylvie Lecollinet, LNR West Nile et peste équine, Anses, Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort dans le cadre de la Veille sanitaire internationale

Depuis la première notification de cas d'infection au virus West Nile chez un cheval sentinelle (sans signe clinique) en Grèce (le 27 juin 2014) et deux chevaux sentinelles en Croatie (le 23 juillet 2014), aucun autre cas animal n’a été notifié en Europe auprès de l’OIE (au 22 octobre 2014) ; début septembre cependant, un cas clinique a été confirmé chez un cheval en Turquie dans la province de Bursa (notification le 2 septembre 2014). Les premiers cas humains avaient été rapportés début juin 2014 en Bosnie-Herzégovine.

Sur la saison de transmission 2014 (juin-octobre), 163 cas au total ont été notifiés en Europe auprès de l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) (au 20 novembre 2014), en Autriche, Grèce, Hongrie, Italie, Roumanie et Serbie (voir Fig.1). De plus, 47 cas humains ont été déclarés dans les pays voisins (Russie) et dans d’autres zones du Bassin méditerranéen (Israël et les territoires palestiniens). Malgré l’identification de cas humains et équins de fièvre West Nile très tôt dans l’année, la saison 2014 a été marquée par des épidémies/épizooties de faible ampleur en comparaison avec les saisons exceptionnelles de 2010, 2012 et 2013.

Cellule de veille sanitaire internationale de la Plateforme ESA

Tableau récapitulatif des foyers de l'IA HP H5N8 en Europe au 20 mars 2015

Pays

Lieu

Date de confirmation

Espèces

Sensibles

Cas

Morts

Détruits

Suède

Stockholm

19/03/2015

Cygne tuberculé

/

2

2

0

Hongrie

Füzesgyarmat

24/02/2015

Canards

22 000

/

/

/

Allemagne

Mecklenburg-Vorpommern

05/11/2014

Dindes

30939

5000

1880

29059

 

Mecklenburg-Vorpommern

22/11/2014

Sarcelle d’hiver

1

1

/

1

 

Cloppenburg,Niedersachsen

15/12/2014

Dindes

17887

4088

199

17688

 

Sachsen-Anhalt

20/12/2014

Canard

/

1

/

/

 

Emsland, Niedersachsen

20/12/2014

Oiseaux

10102

3

/

10102

 

Mecklenburg-Vorpommern

07/01/2015

Cigogne blanche

496

3

3

39

 

Mecklenburg-Vorpommern

20/01/2015

Poulets

98

4

4

47

 

Mecklenburg-Vorpommern

26/01/2015

Oiseaux

36

1

0

36

Royaume-Uni

Yorkshire de l'Est, England

16/11/2014

Canards

6178

803

803

5375

Pays Bas

Hekendorp, Utrecht

16/11/2014

Poules

150000

1000

1000

149000

 

Ter Aar, Zuid-Holland

19/11/2014

Poules

43000

100

100

42900

 

Kamperveen, Overijssel

21/11/2014

Poules

10000

500

500

9500

 

Kamperveen, Overijssel

22/11/2014

Canards

15000

/

/

15000

 

Zoeterwoude, Zuid-Holland

30/11/2014

Poules

28000

/

25

27975

Italie

Porto Viro, Rovigo, Veneto

15/12/2014

Dindes

31985

1219

1219

0

canard alexandre alacchi flickrLe Defra (ministère de l'agriculture britannique) a confirmé que le cas d'IAHP détecté dans un élevage de canards du North Yorkshire (voir note d'information du 17 novembre 2014) était dû à un virus de type H5N8, identique à ceux isolés récemment en Allemagne et aux Pays-Bas.

Source twitter Defra relayé par BBC news

poule Astrid flickrFoyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N8 aux Pays-Bas (second foyer en Europe d’IAHP H5N8) et évolution de la situation mondiale depuis le 7 novembre 2014

Véronique Jestin Anses Laboratoire de Ploufragan, responsable Unité VIPAC et LNR influenza aviaire maladie de Newcastle

Foyer survenu aux Pays-Bas chez des poules pondeuses

 

Après le 1er foyer survenu dans le Nord Est de l’Allemagne[1] dans un élevage de dindes le 4 novembre dernier et notifié à l’OIE le 6 novembre, un foyer détecté[2] le 14 novembre aux Pays-Bas dans la province d’Utrecht à une trentaine de km à l’est d’Amsterdam dans un élevage de 150 000 poules pondeuses et de poules reproductrices maintenues en claustration, a été confirmé le 16 novembre par le Laboratoire national de référence néerlandais (CVI Wageningen) et notifié le même jour à l’OIE. La morbidité et la mortalité ont été de 0,67 % (1 000 volailles). Le virus a été détecté aux Pays-Bas avec les méthodes officielles en vigueur dans les Etats-membres de l’EU (comme le virus H5N8 en Allemagne). Sur la base de données de séquençage très préliminaires, le virus H5N8 des Pays-Bas présente le même motif au niveau du site de clivage de l’hémagglutinine que le virus H5N8 détecté en Allemagne (cf. note du 7 novembre). Un séquençage plus complet est en cours. De ce fait, il est pour le moment délicat de spéculer sur la source de contamination de cet élevage ; cependant si le virus est bien similaire ou proche, et si l’absence de lien épidémiologique est démontrée entre le foyer allemand et le foyer hollandais, cela ne fera que renforcer l’hypothèse d’un rôle des oiseaux sauvages dans la diffusion du virus.

canard  OliBac flickr 2Un foyer d’Influenza aviaire hautement pathogène a été confirmé dans un élevage de canards du North Yorkshire (Figures 1 et 2) (source DG Sanco et Defra). Il s’agit d’un élevage en claustration de 6 000 canards. L’ensemble des animaux est en cours d’abattage et des zones de protection et de surveillance (respectivement de 3km et de 10km) ont été établies autour du foyer. Les mesures de gestion ont été précisées par le Defra (Ministère de l'agriculture britannique https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/375553/ai-pz-driffield-1411016.pdf)

Le virus est du sous type H5 et la caractérisation de la neuraminidase est en cours. Pour l’instant, ce virus est donc de type H5N? Il est donc possiblement identique aux virus H5N8 isolés récemment en Allemagne et aux Pays-Bas.

 

dinde marie flickrFoyer d’influenza aviaire H5N8 hautement pathogène en Allemagne : origine possible et danger à la lumière des caractéristiques des virus H5N8 récemment isolés

Véronique Jestin, LNR Influenza aviaire, Anses Ploufragan (Dans le cadre de la Veille sanitaire internationale)

Un foyer d’influenza aviaire (IA) hautement pathogène (HP) a été détecté le 5 novembre 2014 au nord-est de l’Allemagne (Land de Mecklenburg - Poméranie occidentale) en bordure de la mer Baltique et de la Pologne (Figure 1) dans un élevage de dindes de chair d’un effectif de 31 000 têtes. Les animaux présentaient des signes cliniques, ainsi qu’une morbidité proche de 16 % (5 000 oiseaux) et une mortalité de 6 % (1 880 oiseaux). Ce cas a fait l’objet d’une notification le 6 novembre à l’OIE (http://www.oie.int).

Des manifestations pathologiques liées à des coronavirus ont été décrites récemment chez le porc en Allemagne et en Italie.

Dans un article publié en septembre (Henniger and Schwarz, Porcine epidemic diarrhoea (PED) – Neuausbrüche in deutschen Mastschweinebeständen, 2014, Tierärzliche Umschau, 69, 394-397) les auteurs décrivent un épisode pathologique au début de l’été 2014 dans le Nord-Ouest de l’Allemagne. Un lot de 400 porcs en début de phase d’engraissement (animaux de 30 Kg) a manifesté un épisode diarrhéique avec ténesme, apathie, anorexie et température rectale de 39,0 à 40,6°C. Le retour à la normale a été observé dès le 8ème jour. Plusieurs agents pathogènes ont été recherchés sans succès (E coli, salmonelles, Brachyspira, rotavirus), et finalement un Coronavirus a été détecté par RT-PCR multiplex. Les données partielles de biologie moléculaire indiquent que la souche isolée n’est pas totalement identique à la souche épizootique circulant actuellement en Amérique du Nord et en Asie.

Un premier cas de peste porcine africaine (PPA) en Estonie a été détecté le 2 septembre 2014 sur un sanglier sauvage retrouvé mort. Le diagnostic de confirmation a été porté le 5 septembre 2014 par le Laboratoire de référence européen situé en Espagne. Ce sanglier a été retrouvé dans la commune d’Hummuli, district de Valga, à 6 Km de la frontière avec la Lettonie, autre pays balte déjà infecté ayant détecté des foyers proches de la frontière avec l’Estonie, et à environ 100 Km de la frontière avec la Biélorussie. L’origine de ce cas peut vraisemblablement s’expliquer par la proximité avec des foyers en Lettonie.

Cette découverte s’incrit dans un contexte de diffusion du virus en Europe de l’Est ces derniers mois. , Les autorités estoniennes avaient elles-mêmes annoncé dès cet été qu’elles pensaient que la maladie était déjà présente sur leur territoire, sans en avoir encore détecté de cas.

La PPA a désormais infecté les trois pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) et l’Est de la Pologne, à partir des pays précédemment infectés, Biélorussie, Ukraine et Fédération de Russie.

Figure : localisation de la commune d’Hummuli en Estonie

 

FCODescription courte d’évènement : Signes cliniques de la FCO sont apparus fin juillet dans un élevage mixte (bovin, ovin et caprin) dans le village de Rusinovo, à 3 km de la frontière bulgare (voir carte). Le vétérinaire local a essayé de traiter des animaux malades, mais au vu de la mortalité il a notifié le cas aux services vétérinaires. Le laboratoire national a confirmé la présence du virus le 05/08/2014 (par PCR-TR). Une sérotypage est en cours dans le laboratoire de référence de l’OIE – Pirbright. Il y a des suspicions d’autres foyers dans la zone frontalière avec la Grèce. 

Nombre des foyers (incluant le nombre de cas et les espèces) : Un foyer avec 20 cas (ovins/caprins) dans un élevage de 131 animaux (124 ovins/caprins et 7 bovins). Le taux de morbidité apparent est de 16% et la mortalité apparente de 3%. 

Peste porcine africainePoint épidémiologique au 26 juillet 2014

Description courte d’évènement : Le 24 juillet 2014, après qu’une augmentation de la mortalité chez des porcs domestiques ait été signalée dans une ferme commerciale en Lituanie, des échantillons se sont avérés positifs pour la peste porcine africaine (PPA) par le laboratoire national de référence. Tout l'élevage a été consideré comme infecté (un total de 19 411 porcs d’âges différents). L’élevage atteint est l’un des plus grands élevages porcins lituaniens avec plus de 525 000 porcs repartis en 11 fermes différentes (la ferme affectée se trouve dans le village Rupinskai, Kazitiskis, Ignalina, région de l’Utena, Lituanie).

 

Pages

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.