Outils, études et évaluations sur la Fièvre catarrhale ovine

Mots-clés: 

La détection rapide d’éventuels foyers de FCO, en France continentale -déclarée indemne en décembre 2012-, ou en Corse qui a connu une épizootie de FCO à sérotype 1 en 2013, repose en tout premier lieu sur la vigilance clinique des éleveurs et les vétérinaires.

Au coeur de la saison propice à l'activité des Culicoïdes vecteurs, il est rappelé que les signes illustrés ci-dessous peuvent conduire à suspecter la FCO chez les ruminants.



Télécharger le support d'illustration clinique (format ppt)

Télécharger la liste des signes cliniques  à rechercher sur des animaux suspects de FCO  - Télécharger le vademecum FCO

 

Rappel. La FCO est un danger sanitaire de catégorie 1. L ’observation de signes cliniques évocateurs de FCO constitue une suspicion clinique qui doit être immédiatement notifiée à la DDecPP (Note de service : DGAL/SDSPA/N2013-8188 du 20 novembre 2013). La DDecPP déterminera selon le contexte les mesures à adopter.
 

 


Partager :

Mots-clés: 

PT004310Ahead of print

Maryline Pioz  (maryline.pioz@paca.inra.fr), Hélène Guis, Emilie Gay, Benoît Durand, David Pleydell, David Abrial, Didier Calavas, Renaud Lancelot,
Christian Ducrot 

La fièvre catarrhale ovine (FCO), ou bluetongue, est une arbovirose transmise par des insectes  piqueurs du genre Culicoides (Mellor et al., 2009). Cette maladie, due au bluetongue virus (BTV), touche les ruminants domestiques et sauvages. Deux épizooties de FCO ont frappé la France continentale de 2006 à 2009. La première (Figure 1), qui a concerné la quasi-totalité du pays, était due à un virus de sérotype 8 (BTV-8) en provenance des Pays-Bas entré sur le territoire métropolitain par le nord fin 2006, (Durand et al., 2010; Saegerman et al., 2008). La seconde (Figure 2), plus restreinte géographiquement, était due à un virus de sérotype 1 (BTV-1) introduit dans le sud-ouest depuis l’Espagne en 2007 (Wilson and Mellor, 2009). Au total plus de 33 000 foyers cliniques dus au BTV-8 et près de 4 200 dus au BTV-1 furent déclarés en France. Ces épizooties ont entraîné une crise majeure en santé animale, provoquant des pertes économiques considérables, notamment en raison des restrictions de mouvements des animaux de rente dans les zones contaminées. Nous avons estimé la vitesse de progression du front de ces deux épizooties Lire la suite


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.