Une nouvelle souche de BTV-4 présente en Corse en 2021

Emmanuel Bréard, Corinne Sailleau, Lydie Postic, Mathilde Turpaud et Stéphan Zientara
Laboratoire National de Référence FCO, ANSES, Maisons-Alfort, 94700, France
Auteurs correspondants : emmanuel.breard@anses.fr

Entre le 12 octobre et le 9 novembre 2021, le laboratoire national de référence (LNR) FCO a reçu des prélèvements en provenance de 22 cheptels de Corse (20 cheptels ovins, 1 caprin et 1 mixte, soit un total de 96 ovins et 10 caprins prélevés, issus de 17 cheptels localisés en Corse du Sud et 5 en Haute-Corse). Tous ces cheptels présentaient des signes cliniques évocateurs de la fièvre Catarrhale Ovine (FCO ; en anglais Bluetongue (BT)) avec de la mortalité ovine observée dans ces troupeaux. Le virus de la FCO sérotype 4 (BTV-4) a été détecté dans 15 de ces cheptels (56 animaux positifs en PCR sur 106 testés) et les premières données de séquençage permettent d’affirmer qu’une nouvelle souche de FCO sérotype 4 (BTV-4) est présente en Corse. Une partie du génome de cette souche présente une très forte similitude avec une séquence génomique partielle du BTV-4 présent en 2021 dans les Baléares et avec celui du BTV-4 présent en Tunisie depuis 2019 (Données LNR). Les séquences génomiques du BTV-4 présent cet été en Sardaigne (lequel est suspecté d’avoir engendré environ 10 000 morts d’ovins) ne sont malheureusement pas publiées alors que ces informations permettraient de mieux connaitre l’origine de cette nouvelle souche corse. Cette souche est cependant certainement d’origine nord-africaine : l’introduction en Corse, via la Sardaigne, de souches de FCO d’origine africaine a déjà été observée avec les sérotypes 2, 4 et 1 depuis les années 2000.

Cette souche est également suspectée d’induire des signes cliniques sur bovins (observés en Tunisie et Sardaigne (donnée LNR)). Elle semble donc plus virulente que la souche BTV-4 présente entre 2016 et 2020 en Corse qui avait une origine « balkanique ».

Les vaccins inactivés BTV-4 existants devraient être efficaces contre cette souche car l’homologie de séquence de l’antigène de cette nouvelle souche induisant des anticorps neutralisants est de 97 – 98% avec l’antigène de la souche BTV-4 balkanique. Le LNR doit recevoir très prochainement des sérums d’animaux vaccinés, fournis par un producteur de vaccins de BTV inactivés et utilisés en France et en Corse, afin de vérifier l’efficacité du vaccin par séroneutralisation avec les souches corses isolées au LNR.

En conclusion, il semble très probable que ce nouveau BTV-4 corse est celui ayant induit des signes cliniques et une forte mortalité ovine en Sardaigne cet été. Il semble donc indispensable que les éleveurs d’ovins corses vaccinent contre ce sérotype dès que possible leurs animaux afin de les protéger et d’enrayer la propagation de cette souche sur toute l’ile.

Pour télécharger le(s) document(s): 

 


Ce document créé dans le cadre de la Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (ESA) peut être utilisé et diffusé par tout média à condition de citer la source comme suit et de ne pas apporter de modification au contenu « © https://www.plateforme-esa.fr/ »
 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.