Un nouveau dispositif de surveillance entomologique des populations de Culicoides en France continentale

Mots-clés: 

Claire Garros (1), Lisa Cavalerie (2), Alexandre Fediaevsky (2), Thierry Lefrancois (1), Thomas Balenghien (1)
(1) Cirad, Unité Contrôle des Maladies Animales Exotiques et Emergentes, Montpellier, France
(2) DGAl, Bureau de la santé animale, Paris, France
 
Suite à la détection de foyers de fièvre catarrhale ovine (FCO) de sérotype 8 en France depuis le mois de septembre 2015, une surveillance entomologique coordonnée par le Cirad sous pilotage de la Dgal va être mise en place sur l’ensemble du territoire de la France continentale à partir du 16 novembre 2015.
La surveillance entomologique du territoire est une exigence dans les zones de protection détaillée dans la directive 2000/75/CE. Le règlement CE/1266/2007 précise dans son Annexe I les modalités de surveillance qui doivent permettre de déterminer la période saisonnièrement indemne de Culicoides dans l’objectif de bénéficier de dérogations à l’interdiction de sortie des zones réglementées.Le seuil réglementaire permettant de définir une période d’inactivité des populations de Culicoides (aussi appelée inactivité vectorielle) est fixé à moins de cinq femelles Culicoides pares (ayant au moins pris un repas de sang) par nuit de capture et par unité géographique.

La réglementation européenne définit le nombre de pièges par unité géographique ainsi que le planning de piégeage, mais permet de modifier ces préconisations sur la base des résultats de trois années consécutives de suivi entomologique. Ainsi, l’analyse des données du réseau de surveillance des populations de Culicoides maintenu de 2009 à 2012 a permis de définir des zones, rassemblant un ou plusieurs départements, homogènes en termes de diversité des espèces, de durée d’inactivité vectorielle et de semaines de début et de fin d’inactivité. Le nouveau dispositif de surveillance (Figure 1) repose sur un piège actif par zone, sélectionné parmi ceux mis en place entre 2009 et 2012, en choisissant comme critères, une durée de la période d’inactivité la plus courte et le début de cette période le plus tardif (choix le plus prudent d’un point de vue réglementaire), et une forte abondance des Culicoides (meilleure sensibilité du système).
Les piégeages sont assurés par les agents des DDecPPs dans les départements concernés pour lesquels une formation au piégeage des Culicoides a été organisée le 5-6 Novembre à Montpellier.
Le planning de piégeage est hebdomadaire à partir du 16 novembre 2015, pour une nuit de capture (nuit du lundi au mardi) et ce, jusqu’à la notification de la reprise d’activité des populations dans la zone. L’inactivité vectorielle est notifiée après deux semaines consécutives en-dessous du seuil réglementaire.
 
Associée à cette surveillance entomologique, une surveillance  programmée des ruminants sera également mise en place pour déterminer, conformément au Règlement CE/1266/2007, des zones saisonnièrement indemnes de  FCO.



Figure 1 : Zones du réseau de surveillance entomologique et pièges sélectionnés par zone.


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.