SYLVATUB : changements des niveaux de surveillance 2016

Suite à l'évolution du contexte épidémiologique chez les bovins et dans la faune sauvage au cours de l'année 2015-2016, les niveaux de surveillance départementaux ont évolué pour la saison 2016.
La nouvelle attribution des niveaux de surveillance a fait l'objet d'une note de service (DGAL/SDSPA/2016-598 du 22 juillet 2016). Pour consulter la note, cliquer ici


Révision des niveaux de surveillance départementaux

Les niveaux de surveillance des départements ont été révisés lors du comité de pilotage du 3 mai 2016 en fonction de l'évolution du contexte épidémiologique chez les bovins et dans la faune sauvage (figures 1, 2 et 3).

Les modifications concernent les départements suivants :

Passage du niveau 1 au niveau 3 :

- le Gers.

Ce département devra mettre en oeuvre une surveillance programmée chez les blaireaux localisée en périphérie des zone infectée et tampon des départements des Pyrénées-Atlantiques et des Landes et renforcer la surveillance événementielle (collecte de cadavres de blaireaux en bord de route notamment).

Passage du niveau 2 au niveau 1 :

- la Meurthe-et-Moselle ;

- la Meuse.

Dans ces départements, la surveillance programmée sur les blaireaux ne sera pas poursuivie.

 

Figure 1. Niveaux de surveillance à appliquer dans les départements pour la saison 2015 dans le cadre de Sylvatub

Figure 2. Carte représentant les zones de surveillance programmée du dispositif Sylvatub,
mise à jour suite aux décisions prise en comité de pilotage national du 3 mai 2016

Figure 3. Carte représentant les départements dans lesquels la surveillance événementielle est renforcé,

mise à jour suite aux décisions prise en comité de pilotage national du 3 mai 2016

Informations concernant la procédure de révision des niveaux de surveillance

La révision des niveaux de surveillance est réalisée par le comité de pilotage "Sylvatub" de la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale en fonction notamment de l'évolution de la situation épidémiologique chez les bovins au cours de la campagne de prophylaxie précédente, et de l'évolution de la situation sanitaire de la faune sauvage face à la tuberculose.

Si les départements souhaitent solliciter le groupe pour une évolution du niveau de surveillance départemental, ils doivent adresser leur demande à l'animateur du dispositif (sylvatub@anses.fr) avec copie à bsa.sdspa.dgal@agriculture.gouv.fr, en apportant si possible les éléments techniques nécessaires : informations sur d'éventuels foyers bovins incidents (nombre, localisation, cause présumée de contamination, historique / ancienneté, enquête amon-aval, ...) ainsi que sur la faune sauvage alentour dans la mesure du possible (densité estimée des espèces sensibles tels que les blaireaux, recouvrement des territoires avec les bovins...).
 

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.