PROPAGATION DE LA PESTE PORCINE AFRICAINE EN ASIE

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Sylvain Falala (Inra), Pascal Hendrikx (Anses), Yves Lambert (DGAl), Alizé Mercier (Cirad)
Pour le laboratoire national de référence : Marie-Frédérique Le Potier (Anses)
Autres auteurs : François Roger (Cirad)
Auteur correspondant : alize.mercier@cirad.fr

Source : FAO Empres-I au 21/02/2019, média au 19/02/2019 (The Pig Site - lien)

Erratum: nous avions relayé l'information du premier foyer domestique de PPA déclaré par la FAO à Taiwan le 21/02/2019. il s'agissait en fait de denrées alimentaires contaminées et non d'un foyer au sein d'un élevage. La FAO a corrigé son erreur et la déclaration en ligne a été supprimée.

La peste porcine africaine (PPA) a été déclarée pour la première fois au Vietnam et dans la province de Guangxi au Sud de la Chine (Figure 1).

Les autorités sanitaires vietnamiennes ont déclaré le 19/02/2019 trois foyers de PPA au sein d’élevages porcins dans le Nord du pays (régions de Thai Binh, de Trung Nghia et de Yen Hoa).

De plus, les autorités en Chine ont déclaré pour la première fois un foyer dans la région de Guangxi (Yinhai) au sein d’un élevage de 23 555 porcs. Ce foyer se situe à environ 120 km de la frontière avec le Vietnam, et également proche des frontières avec le Laos, la Birmanie et la Thaïlande.

Après l’introduction de la PPA en Mongolie, cette diffusion de la PPA dans un nouveau pays du Sud-Est asiatique était attendue. De plus, ces derniers mois, des denrées alimentaires contaminées apportées par des voyageurs avaient été identifiées à dix-huit reprises entre le 31 octobre et le 24 janvier par les autorités taiwanaises en provenance de Chine et du Vietnam, et des cadavres de porcs avaient même été retrouvés sur le rivage d’une île taiwanaise proche du continent.

Au Vietnam, la présence de la PPA était pressentie depuis plusieurs semaines/mois ; récemment des reportages à la télévision vietnamienne relataient des mortalités élevées de porcs adultes, dont les cadavres étaient retrouvés dans des canaux. Ces mortalités étaient attribuées à la fièvre aphteuse, enzootique dans la région, même si de telles mortalités chez des porcs adultes ne sont pas caractéristiques d’une infection par la fièvre aphteuse.

Au-delà des autres pays du Sud-Est asiatique pour lesquels le risque d’introduction de la PPA est extrêmement élevé (présence de très nombreux élevages de porcs en Thaïlande et aux Philippines (secteur commercial développé) et développement ces dernières années de l’élevage au Cambodge et au Laos (élevage familial et semi-commercial)), le risque de diffusion de la PPA à partir de la Chine est mondial (en janvier 2019, 5 prélèvements ont été détectés positifs en Australie sur 152 aliments saisis). Certains pays éloignés comme les Etats-Unis ou le Chili ont d’ailleurs revu leur plan de prévention par rapport à l’introduction de la PPA sur leur territoire.



Figure 1. Localisation des foyers de PPA en Asie (source : données FAO Empres-i au 19/02/2019)

Pour télécharger le(s) document(s): 

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.