Point de situation sur la peste porcine africaine en Belgique

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Anne Bronner (DGAl), Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Pascal Hendrikx (Anses), Alizé Mercier (Cirad)
Pour le laboratoire national de référence : Marie-Frédérique Le Potier (Anses)
Pour la DGAL : Guillaume Gerbier, Édouard Réveillaud

Auteur correspondant : alize.mercier@cirad.fr
Source : Afsca (Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire) au 08/10/2018

Depuis le 13 septembre, parmi 106 carcasses de sangliers ayant fait l’objet d’un prélèvement, 80 se situaient à l’intérieur de la zone infectée (ZI) de 63 000 hectares délimitée au Sud de la Belgique. Le virus de la peste porcine africaine (PPA) a été détecté chez 53 de ces 80 sangliers. Aucun n’a été détecté positif en dehors de la ZI.
L’espace positif (périmètre à l’intérieur duquel des cas positifs ont été détectés) reste le même. Il avait précédemment été élargi pour inclure les zones de Buzenol, Ethe, Lagland et St-Léger (source : Afsca au 25/09/2018).

Tous les porcs domestiques se trouvant au sein de la ZI ont été euthanasiés entre le 29 septembre et le 2 octobre 2018. Le repeuplement des exploitations situées dans cette zone est interdit jusqu’à nouvel ordre.