Foyer de peste équine en Malaisie

Foyer de peste équine en Malaisie
 

Déjà présente en Thaïlande depuis le 27/03/220, la peste équine a émergé en Malaisie le 06/08/2020.
La maladie a été confirmée, mais le sérotype n’a pas encore été identifié. Étonnamment, aucun cas de mortalité n’a été rapporté, et les chevaux malades n’ont pas été euthanasiés.
Une enquête épidémiologique visant à déterminer la source de virus est en cours. L’hypothèse la plus probable serait une introduction depuis le Sud de la Thaïlande par des mouvements non contrôlés d’équidés et une amplification virale par les populations locales de Culicoides.

Pour le comité de rédaction de la Plateforme ESA (par ordre alphabétique) :
Julien Cauchard, Céline Dupuy, Guillaume Gerbier, Renaud Lancelot
Auteur correspondant : renaud.lancelot@cirad.fr

Source : Informations données par le Cirad - C. Garros, T. Baldet, S. Falala, F. Roger et R. Lancelot

La peste équine (PE) est une maladie virale due à un Orbivirus (Reoviridae), transmise par des moucherons hématophages du genre Culicoides (Diptera, Ceratopogonidae). Elle touche les équidés domestiques et sauvages (chevaux, mules, ânes et zèbres), avec des atteintes graves, souvent mortelles, chez les chevaux. Elle n’est pas transmissible à l’Homme. On distingue neuf sérotypes différents de virus de la peste équine.
L’Europe est indemne
La maladie est enzootique en Afrique subsaharienne. Elle a fait une incursion en dehors de son bassin d’origine au début de la seconde moitié du XXème siècle, avec l’apparition de foyers en Afrique du Nord et en Europe du Sud, au Moyen-Orient, au Pakistan et en Inde. En 1987, des foyers - causés par le sérotype 4 du virus de la PE, sont apparus en Espagne à la suite de l’importation de zèbres asymptomatiques provenant de Namibie, provoquant aussi une circulation du virus jusqu’en 1990 au Portugal et au Maroc. L’Europe est aujourd’hui indemne, la maladie ayant été éradiquée en 1991 grâce à des campagnes de vaccination dans la péninsule ibérique [1].
La peste équine présente en Thaïlande depuis le 27 mars 2020
Le 27/03/2020, une notification de peste équine a été faite à l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) par la Thaïlande sur la base de résultats positifs de tests de mise en évidence du génome viral, confirmés par le laboratoire de référence de l’OIE (Pirbright Institute, UK). Cela concernait un élevage de 1 171 équidés qui avait été suspecté dès le 24/02/2020 et dont 436 chevaux étaient morts (Source : Notification OIE du 03/04/2020). La souche virale appartenait au sérotype 1, avec une proximité phylogénétique avec les souches sud-africaines. Cette émergence représentait la première introduction connue d’un virus de la peste équine en Asie du Sud-Est. Une campagne de vaccination des équidés a débuté le 20/04/2020 et des moyens de lutte et de protection anti-vectorielles ont été mis en place [2] (notification OIE du 08/05/2020). Plus de 9 800 chevaux ont été vaccinés entre le 20/04 et le 04/09/2020 sur une population totale de 16 890 chevaux (Sources : notification OIE du 04/09/2020, présentation OIE du 09/06/2020). La Thaïlande a notifié par la suite d’autres foyers à l’OIE le 27/03/2020 (n=2), le 10/04/2020 (n=2), le 17/04/2020 (n=1), le 24/04/2020 (n=1), le 01/05/2020 (n=1), le 05/05/2020 (n=2), le 22/05/2020 (n=2), le 19/06/2020 (n=1), le 26/06/2020 (n=2). Quinze foyers ont été notifiés entre le 27/03 et le 26/06/2020. Culicoides imicola, vecteur majeur du virus de la PE en Afrique et dans le bassin méditerranéen étant présent en Thaïlande, il est fortement suspecté d’être au moins l’un des vecteurs locaux. L’origine de l’introduction du virus envisagée dès le début de l’épizootie était via l’importation de zèbres porteurs sains (source : média au 23/05/2020).
Figure 1: Foyers de peste équine rapportés en Thaïlande depuis mars 2020 et nouveau foyer rapporté en Malaisie le 02/09/2020. La couleur des triangles représentant les foyers est d’autant plus sombre qu’ils sont anciens. Sources des données sur les foyers : bases de données EMPRES_I (FAO) et WAHIS (OIE), consultées le 02 septembre 2020.
Figure 1. Foyers de peste équine rapportés en Thaïlande depuis mars 2020 et nouveau foyer rapporté en Malaisie le 02/09/2020. La couleur des triangles représentant les foyers est d’autant plus sombre qu’ils sont anciens. Sources des données sur les foyers : bases de données EMPRES_I (FAO) et WAHIS (OIE), consultées le 02 septembre 2020.
Emergence en Malaisie le 6 août 2020
Le 06/08/2020, un propriétaire de chevaux informe les services vétérinaires de Malaisie (province de Terengga, dans la partie occidentale et continentale du pays: fig. 1) que ses cinq chevaux présentent des difficultés respiratoires et des boiteries. Des échantillons de sang prélevés sur quatre chevaux atteints sont testés positifs pour la présence de génome viral du virus de la peste équine par l’Institut de recherche vétérinaire (VRI) d’Ipoh. Le sérotype n’a pas encore été identifié. Une nouvelle enquête virologique menée le 31/08/2020 a révélé que les cinq chevaux étaient infectés de peste équine. Étonnamment, aucun cas de mortalité n’a été rapporté, et les chevaux malades n’ont pas été euthanasiés (OIE, rapport de notification immédiate n°35575 du 02/09/2020).
Une enquête épidémiologique visant à déterminer la source de virus est en cours. L’hypothèse la plus probable serait une introduction depuis le Sud de la Thaïlande par des mouvements non contrôlés d’équidés et une amplification virale par les populations locales de Culicoides. Le Sud de la Thaïlande est en effet touché par des troubles socio-politiques rendant délicates les opérations de surveillance et de contrôle des maladies et de la mobilité animale. L’analyse phylogénétique du virus malaisien permettrait d’étayer cette hypothèse et d’écarter celle d’une réversion de la souche vaccinale vivante atténuée utilisée en Thaïlande.

Références

1. Zientara S, Ponçon N, Martínez-López B, Sánchez-Vizcaíno, J.M. La peste équine : de l'expérience espagnole au risque pour la France. Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation, 2012, n°49 : 26-29. https://be.anses.fr/sites/default/files/BEP-mg-BE49-art12.pdf
2. King S, Rajko-Nenow P, Ashby M, Frost L, Carpenter S, Batten C. Outbreak of African horse sickness in Thailand, 2020. Transboundary and Emerging Diseases. 2020; n/a. doi: