Dermatose nodulaire contagieuse bovine en Europe - point de situation 2016-06 du 26 septembre 2016

Mots-clés: 

Alizé Mercier (1,2), Julien Cauchard (3)
 
(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France
(2) Inra, UMR 1309 CMAEE, Montpellier, France
(3) Unité Epidémiologie, Anses-Lyon, France
 
La dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) continue sa progression dans les Balkans avec dernièrement des déclarations de foyers en Albanie et au Kosovo (Tableau 1, Figure 1). Tous les pays atteints ont mis en place une vaccination sur tout ou partie de leur territoire. Le risque de propagation dans la région reste élevé. Une diminution du nombre de foyers déclarés a été observée pour le mois d’août, mais il se peut que cette diminution ne soit pas représentative de la situation épidémiologique réelle et soit due à des délais de notification générés par exemple par la période des vacances scolaires (Figure 2). En effet, les données d’août et de septembre 2016 peuvent être incomplètes du fait du décalage entre la détection et la déclaration d’un foyer.

Certains pays n’ont pas signalé de foyers de DNCB pour l’instant, mais ont commencé à se préparer à l’arrivée du virus en organisant des campagnes de sensibilisation ou en commandant en prévisionnel des doses de vaccin. Selon l’EFSA, la vaccination du bétail est l'option la plus efficace pour lutter contre la propagation de la DNCB, et si la vaccination est méticuleusement appliquée, l'abattage partiel des animaux atteints se revèlerait aussi efficace pour éradiquer la maladie que l'abattage de troupeaux entiers, qui est actuellement exigé en vertu de la législation européenne (EFSA 2016). La Croatie est pour le moment le seul pays à avoir commencé une vaccination préventive. Elle a débuté une campagne de vaccination le 8 août 2016 dans les provinces du sud et de l’est qui sont le plus à risque, et va étendre progressivement la vaccination à tout le pays.  La Roumanie est en alerte et a organisé des campagnes de sensibilisation auprès des agents des services vétérinaires et des éleveurs des exercices de simulation et a lancé l’interdiction des marchés de bétail.  La Bosnie Herzégovine a commandé 100 000 doses de vaccins à l’Union européenne (UE), mais ne commencera à vacciner qu’après la confirmation de la présence du virus de la DNCB sur le territoire. La Hongrie est en train de finaliser un plan de vaccination et la Slovénie envisage d’entamer une stratégie de vaccination. La suite de ce document présente la situation par pays en commençant par les émergences les plus récentes.

 
Tableau 1: Nombre de foyers de dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) – situation au 26 septembre 2016 (source : ADNS, OIE, Empres-i, comité permanent du PAFF – rapport du 18 août 2016)



Figure 1: Foyers de dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) déclarés de mai 2015 à septembre 2016 (au 20 septembre 2016) (source: ADNS & FAO Empres-i)– FYROM : Former Yougoslav Republic of Macedonia ; semaine 1 : semaine du 13 mai 2015


Figure 2: Série temporelle du nombre de foyers déclarés de dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) dans les Balkans de mai 2015 à septembre 2016 (au 20 septembre 2016) (source: ADNS & FAO Empres-i)


 MONTENEGRO

Le Monténégro a déclaré son premier foyer de DNCB le 21 juillet 2016 dans la province de Plav, à moins de 10 km des frontières avec le Kosovo et l’Albanie. A ce jour, 62 foyers ont été déclarés, essentiellement dans l’est du pays. Il est à noter toutefois que les derniers foyers déclarés remontent au 2 août 2016. Dans le cadre d’une campagne de vaccination, une livraison de 25 000 doses de vaccins a été faite le 31 juillet 2016.


ALBANIE

Depuis le 28 juin 2016, 82 foyers de DNCB ont été déclarés dans le pays. Selon l’OIE, les mesures de contrôle mise en place incluent la restriction des déplacements d’animaux au sein du pays, la vaccination suite au(x) foyer(s), des mesures de balnéation et pulvérisation, la surveillance à l’intérieur et extérieur des zones de confinement/protection et le traitement symptomatique des animaux atteints. Une campagne de vaccination a débuté et 25 000 doses de vaccins ont été livrées le 25 juillet 2016.


KOSOVO

Le premier foyer de DNCB signalé au Kosovo a été déclaré le 20 juin 2016, avec des signes cliniques datant du 16 juin. Depuis cette date, les autorités sanitaires locales ont déclaré 46 foyers avec le dernier foyer ayant été déclaré le 7 septembre. Les premiers foyers se situaient à proximité de la frontière serbe. Une campagne de vaccination a débuté avec 25 000 doses de vaccins délivrés le 1er juillet et provenant de la banque européenne de vaccins DNCB.
 

SERBIE

Le 7 juin 2016, le premier foyer de DNCB du pays avait été confirmé dans une ferme située à Srbija dans la municipalité de Bujanovac (district de Pcinjski) dans le sud du pays, proche du Kosovo. L’abattage total a été effectué au sein de l’exploitation et les autorités sanitaires ont mis en place toutes les mesures jugées nécessaires au sein des zones de protection (toute la municipalité) et des zones de surveillance (l’ensemble du district) selon la législation européenne.

Depuis le 7 juin, 221 foyers ont été déclarés dans le sud du pays, proches des frontières avec la Bulgarie, la Macédoine et le Kosovo, dont 129 foyers déclarés pour le mois de juillet 2016.
Une campagne de vaccination de masse pour l’ensemble du pays a été annoncée et devrait bientôt s’achever. Une livraison de 400 000 doses de vaccins a eu lieu dans la semaine du 27 juin, en plus des 50 000 vaccins livrés le 23 juin, et une autre demande de vaccins est en cours.


MACEDOINE (Ancienne République Yougoslave de Macédoine)

La Macédoine (Ancienne république yougoslave de Macédoine) avait déclaré le premier foyer de DNCB le 22 avril 2016 à Negotino dans le centre du pays, à une distance d’environ 70 km du dernier foyer déclaré en Grèce le 18 avril 2016. Depuis la première déclaration en Macédoine le 22 avril 2016, un total de 113 foyers ont été déclarés (Tableau 1). La maladie, qui a touché en premier lieu la partie sud-est du pays, s’est propagée au nord et à l’ouest du pays.

Le pays a mis en place des mesures de contrôle telles que l’abattage sanitaire, la destruction de tous les produits d’origine animale provenant des exploitations affectées et la lutte contre le vecteur. La Macédoine s’était préparée en 2015 en 1) organisant des formations auprès des éleveurs et des vétérinaires, 2) en mettant en place des mesures de contrôle du vecteur ou 3) en renforçant la surveillance évènementielle.

Le 24 mai 2016, les autorités ont débuté une campagne de vaccination de trois semaines dans les zones de restriction autour des foyers en s’étendant sur toute la moitié est du pays, avec une donation de l’UE de 50 000 vaccins. Une campagne de vaccination de masse annoncée par les autorités pour l’ensemble du pays est en cours et devrait s’achever bientôt malgré des problèmes ralentissant sa mise en œuvre.


BULGARIE

Deux premiers foyers de DNCB avaient été identifiés le 13 avril 2016 dans le Sud du pays (Dimitrovgrad). Depuis cette date, les autorités bulgares ont déclaré un total de 217 foyers de DNCB. Les foyers se concentraient essentiellement dans la moitié sud du pays, proche des frontières grecques et macédoniennes, mais s’étendent à présent sur l’ensemble du territoire.

Les autorités ont mis en place des mesures de contrôle incluant l’abattage total dans les foyers, la mise en place d’une zone de restriction qui recouvre toute la moitié sud du pays et la lutte contre le vecteur (pulvérisation par hélicoptère de produits actifs sur les insectes adultes). La Bulgarie s’était préparée à l’arrivée de la DNCB en lançant au printemps 2015 des formations massives des vétérinaires officiels, qui ont formé à leur tour les praticiens et les éleveurs avec l’aide des autorités grecques.

Les autorités sanitaires ont organisé une campagne de vaccination de masse autour des foyers dans un rayon de 20km, du 28 avril au 5 mai avec 150 000 doses reçues de l’UE. Le 19 mai, les autorités bulgares ont reçu 175 000 doses de vaccins et ont entamé une deuxième campagne de vaccination qui devait couvrir tout le sud du pays, avec 100 000 doses de vaccin supplémentaires livrées le 1er juin. Enfin, une campagne de vaccination étendue à l’ensemble du pays s’est terminée le 15 juillet et le nombre de foyers déclarés a depuis progressivement diminué.


GRECE

En Grèce, les deux premiers foyers de DNCB avaient été identifiés le 21 août 2015 à Evros, dans les régions de Macédoine de l'Est et de Thrace. Depuis cette date, 216 foyers ont été déclarés au total (Tableau 1).

Depuis avril 2016, la maladie réapparaît dans des zones qui avaient bénéficié d’une faible couverture vaccinale en 2015 et continue sa progression vers l’ouest du pays dans des zones où il n’y a pas eu de vaccination (Figure 1). Un foyer a aussi été signalé sur l’île de Lesvos, proche de la Turquie.

Une campagne de vaccination a été initiée le 25 septembre 2015 dans les unités administratives régionales de Xanthi, Rhodope, Kavala, Thessaloniki, Drama, Serres et Kilkis. Plus de 218 000 animaux ont été vaccinés, mais la couverture vaccinale n’a pas pu atteindre les 100% dans ces zones à cause de problèmes d’approvisionnement en vaccins, problèmes qui perdurent en 2016. Avec la réapparition de la maladie à Achaïe le 15 juillet 2016, les autorités sanitaires ont décidé d’étendre la campagne de vaccination – qui a déjà été étendue vers l’ouest – à toute la Grèce continentale. D’autres mesures de contrôle ont été mises en place incluant la désinfection des sites, des mesures de zonage et la restriction des mouvements de troupeaux ainsi que le contrôle des populations d'insectes vecteurs.
 

Pour plus d’informations sur la DNCB, voir l’article BE « dermatose nodulaire contagieuse des bovins : état des connaissances et situation épidémiologique dans les Balkans au 31 juillet 2016 » (lien).
 
Sources : ADNS, OIE, Empres-i, Promed mail, comité permanent du PAFF – rapport du 18 août 2016, Agence alimentaire et vétérinaire de Macédoine
 
Références :
  • EFSA. (2016). Urgent advice on lumpy skin disease. EFSA Journal 2016;14(8):4573 [27 pp.].
Points précédents sur la dermatose nodulaire contagieuse bovine :
  • Mise à jour des figures de l’article du BE sur la dermatose nodulaire contagieuse bovine en Europe – situation au 20 septembre 2016 (lien)
  • Mise à jour des figures de l’article du BE sur la dermatose nodulaire contagieuse bovine en Europe – situation au 09 septembre 2016 (lien)
  • Article dans le BE : « dermatose nodulaire contagieuse des bovins : état des connaissances et situation épidémiologique dans les Balkans au 31 juillet 2016 » (lien)
  • Extension de la dermatose nodulaire contagieuse bovine à la Serbie – point de situation 2016-04 du 9 juin 2016 (lien)
  • Dermatose nodulaire contagieuse bovine en Europe – point de situation 2016-03 du 17 mai 2016 (lien)
  • Dermatose nodulaire contagieuse bovine en Europe – point de situation du 2016-02 du 2 mai 2016 (lien)
  • Dermatose nodulaire contagieuse en Europe – point de situation 2016-01 du 27 avril 2016 (lien)
  • Extension de la dermatose nodulaire contagieuse à la Bulgarie, du 15 avril 2016 (lien)
 
 

Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.