Circulation du virus West Nile dans l'avifaune sauvage : bilan de la surveillance Sagir 2018

La fièvre de West Nile fait partie des 5 dangers sanitaires pour lesquels un programme de surveillance renforcée est déployé au sein du réseau Sagir. Ainsi, en période à risque et sur une zone définie, des analyses systématiques sont réalisées sur certains oiseaux collectés par le réseau.
Une note détaillant les résultats de cette surveillance renforcée est disponible ci-contre.




Il faut rappeler que la Fièvre de West Nile une maladie virale, transmise par les moustiques (essentiellement du genre Culex) qui se contaminent exclusivement au contact d’oiseaux infectés transitoirement. Les oiseaux ne peuvent pas infecter directement l’homme, la transmission par un moustique est nécessaire.
Les hommes et les chevaux sont des « hôtes accidentels », ils ne peuvent pas transmettre à leur tour le virus, à la différence des autres arbovirus (dengue, chikungunya ou zika notamment).
Dans la plupart des cas, l’infection humaine à virus West Nile est asymptomatique, c’est-à-dire que le patient ne présente aucun symptôme. Dans certains cas, la maladie se manifeste par un syndrome pseudo grippal (fièvre, douleurs, maux de tête). Elle peut, plus rarement, provoquer des complications neurologiques qui peuvent être graves.


http://www.oncfs.gouv.fr/IMG/pdf/SAGIR-Point-a-date-VWN-28112018-WEB.pdf


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.