BILAN EUROPEEN 2017 DES CAS EQUINS ET HUMAIN DE FIEVRE WEST NILE

Pour le LR-UE maladies équines* : Cécile Beck, Sylvie Lecollinet
Pour la cellule d’animation veille sanitaire internationale (par ordre alphabétique) : Didier Calavas, Julien Cauchard, Sylvain Falala, Alizé Mercier

Auteur correspondant : cecile.beck@anses.fr
*Anses, Laboratoire de santé animale, UMR1161 Virologie Inra, Anses, ENVA, LNR West Nile et peste équine, LR-UE maladies équines (West Nile et encéphalites équines exotiques), Maisons-Alfort, France

Mots clés : Fièvre West Nile, 2017, Europe
Keywords: West Nile fever, 2017, Europe
 

RESUME
La saison 2017 de fièvre West Nile chez les équidés a été d’intensité modérée en Europe, mais avec une saison de transmission beaucoup plus longue comparativement aux années précédentes. Elle a été marquée par l’endémisation du virus dans de nouveaux territoires en Italie (Toscane et Latium) et surtout par l’introduction d’une nouvelle souche de lignée 2 en Espagne, très vraisemblablement suite à la migration d’oiseaux en provenance d’Afrique. La diffusion éventuelle de cette nouvelle souche devra être suivie avec attention.

Chaque année, des cas équins et humains de fièvre West Nile sont diagnostiqués en Europe. L’année 2017 ne fait pas exception à la règle avec 83 foyers équins et 203 cas humains recensés respectivement par le système européen de notification des maladies animales (ADNS au 15/01/2018) et le système de surveillance européen chez l’Homme (TESSy).

MOINS DE FOYERS EQUINS DECLARES EN 2017 PAR RAPPORT A 2015 ET 2016

Avec 83 foyers équins déclarés à l’ADNS, l’année 2017 a comptabilisé moins de foyers équins comparativement aux années antérieures (174 foyers  en 2016 et 151 foyers  en 2015) (Figure 1). Hormis en Italie, la circulation du virus West Nile (WNV) a en particulier été moins intense en Europe de l’Ouest comparativement aux années 2015 et 2016. Cependant et de manière surprenante, la saison de transmission a été beaucoup plus longue cette année qu’à l’accoutumée, avec la déclaration en Italie de deux nouveaux cas équins entre le 15 et le 22 décembre 2017.
L’Italie avec 50 foyers, malgré le recours à la vaccination, a été la plus touchée. Les autres pays atteints sont la Grèce avec douze foyers, l’Espagne avec treize foyers, la Hongrie et le Portugal avec trois foyers, et l’Autriche et la France avec un foyer (Cf. note Plateforme ESA du 11/01/2018).
Cette année, l’endémisation du WNV est de nouveau vérifiée en Espagne et Italie, pays qui déclarent annuellement des cas équins de fièvre West Nile depuis plus de cinq ans.

 

Figure 1. Nombre de foyers équins déclarés par pays sur la période 2013 - 2017 (données ADNS et séminaire des laboratoires de référence West Nile de l’Union européenne 2017)
 
Concernant la localisation des foyers diagnostiqués en 2017, on observe qu’en Italie, les régions de l’Emilie-Romagne, de la Vénétie et de la Lombardie (Figure 2. cercle vert) sont touchées de manière récurrente depuis 2008. Par contre, la Toscane et le Latium, zone de circulation importante du virus en 2017, ne rapportent des cas équins que depuis trois ans (Figure 2. cercle bleu). En Toscane, le virus avait ré-émergé en 1998 après une absence de détection de l'infection pendant  plus de 30 ans en Europe de l’Ouest.

Figure 2. Foyers de West Nile équins en Europe, période du 01/01/2016 au 14/01/2018 (source ADNS)

De même en Espagne, depuis 2010 et jusqu’en 2017, des foyers  de fièvre West Nile sont dénombrés annuellement dans la région de Cadix en Andalousie (Figure 2. cercle rouge).
Les zones de forte endémisation du WNV pour les années 2016-2017 sont représentées pour l’Espagne par un cercle rouge et pour l’Italie par un cercle vert (régions d’Emilie-Romagne, de la Vénétie et de Lombardie) ou cercle bleu (régions de la Toscane et Latium).
 

CORRESPONDANCE PARTIELLE DES DECLARATIONS DEs CAS HUMAINS ET EQUINS

Durant la saison 2017, 204 cas humains de fièvre West Nile ont été reportés dans l’Union européenne avec 66 cas en Roumanie, 57 en Italie, 48 en Grèce, 21 en Hongrie, cinq en Croatie, quatre en Autriche, deux en France et un en Bulgarie (1).
Après deux années consécutives sans cas humains, la Grèce se distingue à nouveau avec 48 cas rapportés pour l’année 2017.
La carte des cas humains ne se superpose que partiellement à celle des cas équins en particulier pour la Roumanie, laissant supposer une sous-identification/déclaration des cas équins dans ce pays (2)(Figure 3).
Figure 3. Distribution des cas de fièvre West Nile chez l’Homme et les chevaux dans l’Union européenne en 2017 (source ECDC ; dernière mise à jour 23 novembre 2017)
 
IDENTIFICATION DE LA LIGNEE 2 DE WNV EN ESPAGNE
 
L'identification d'une souche de lignée 2 du WNV sur un rapace Autour des palombes (Accipiter gentilis) en Espagne correspond à un nouvel événement d'introduction en Europe de l'Ouest de ce type de souche, qui n'avait pour l'instant été identifiée que le long des couloirs de migration situés à l'Est de l'Europe (avec une introduction signalée en Hongrie en 2004 et plus récemment en 2010 en Roumanie depuis la Russie)(3).
Cet événement n'est pas surprenant avec des introductions de plus en plus fréquentes de différentes souches de flavivirus depuis l'Afrique où les lignées 1 et 2 de WNV sont largement représentées.
Cependant, cette introduction est à surveiller de près, car on peut penser qu’après une période de circulation très peu visible, avec des mortalités de rapaces uniquement rapportées en Espagne pour l'instant, la souche puisse évoluer et devenir plus pathogène chez l'hôte mammifère. En effet, la souche de lignée 2 initialement identifiée en Hongrie en 2004 et associée à des mortalités de rapaces (Autour des palombes principalement) a causé les premiers cas humains et équins en 2008 seulement, avant de diffuser rapidement en 2010 vers l’Autriche et les pays du sud de l’Europe, jusqu’en Italie.
 

REFERENCES
1.            ECDC. https://ecdc.europa.eu/sites/portal/files/documents/Communicable-disease....
2.            ECDC. https://ecdc.europa.eu/en/infectious-diseases-public-health/west-nile-fever/surveillance-and-disease-data/disease-data-west-equidsWest  (Latest data update 23 Novembre 2017).
3.            OIE. http://www.oie.int/wahis_2/public/wahid.php/Reviewreport/Review?page_refer=MapFullEventReport&reportid=25102 2017.
 

Pour télécharger le(s) document(s): 

 
 

Organismes Internationaux

  • FAO EMPRES-i (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture)

  • HealthMap (current global state of infectious diseases)

  • OIE WAHIS (Organisation mondiale de la santé animale)

  • OMS (Organisation mondiale de la santé)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre européen de prévention et contrôle de maladies)​

  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)

  • ​DG santé (Direction générale Santé et sécurité alimentaire de Commission européenne)

 

Organismes Nationaux

Plateforme de veille sanitaire

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.