Bilan du nombre de foyers FCO dus au virus BTV-8 détectés entre le 1er septembre 2015 et le 25 février 2016

Mots-clés: 

Laure Bournez (1), Corinne Sailleau (2), Emmanuel Bréard (2), Stephan Zientara (2), Anne Bronner (3), Alexandra Troyano-Groux (3), Didier Calavas (4),  Alexandre Fediaevsky (3), Pascal Hendrikx (1), Lisa Cavalerie (3)
(1) Anses, Unité de coordination et d'appui à la surveillance, Maisons-Alfort (2) Anses, Laboratoire de santé animale, Maisons-Alfort - LNR FCO, (3) DGAl, Paris (4) Anses, Unité Epidémiologie Anses-Lyon





Depuis la confirmation du premier foyer de FCO le 11 septembre 2015, la surveillance de la FCO dont l’objectif est la détection des élevages infectés et l’estimation de la distribution du virus en France repose sur différentes modalités :
  • la surveillance évènementielle (suspicions cliniques)
  • la réalisation d’enquêtes programmées (une première réalisée début septembre dans les 2 km autour du premier foyer, une seconde au plan national entre le 8 septembre et le 20 octobre, et une troisième actuellement en cours de réalisation depuis début janvier)
  • la réalisation d’analyses lors de mouvements d’animaux (entre les zones réglementée et non réglementée, pour l’exportation ou lors de rassemblements d’animaux).
Une surveillance entomologique est également mise place depuis le 16 novembre afin de déterminer les périodes d’inactivité vectorielle en fonction des zones géographiques (voir l’article http://plateforme-esa.fr/node/35846 ). Un élevage infecté (ou foyer) est un élevage dans lequel au moins un animal a présenté un résultat positif en PCR pour le virus de la FCO. La durée de détection du génome viral du virus BTV-8 par RT-PCR étant longue, entre 5 à 6 mois (Di Gialleonardo et al. 2011, Zanella et al. 2013), la détection de nouveaux foyers peut refléter une circulation virale ayant eu lieu dans les 6 derniers mois. Il n’est donc pas étonnant de détecter des foyers même pendant la période d’inactivité vectorielle.
 
Au 25 février, ce sont au total 210 élevages qui ont été trouvés infectés par le virus FCO de sérotype 8 (Figure 1). Du 18 au 25 février, 16 nouveaux foyers ont été détectés, dont six dans trois nouveaux départements : la Vienne (3 foyers), la Charente-Maritime (2 foyers) et la Gironde (1 foyer), conduisant à une extension de la zone réglementée (Figure 2). Les départements les plus touchés sont le Puy-de-Dôme et l’Allier avec 120 élevages infectés (Tableau 1). Parmi l’ensemble des foyers, onze ont été détectés lors de la première enquête dans les 2 km autour du premier foyer de l’Allier, 27 par la surveillance programmée réalisée en septembre-octobre, 13 par la surveillance programmée actuellement en cours de réalisation, 14 par la surveillance évènementielle sur des suspicions cliniques et 145 lors de tests réalisés sur les animaux lors de  leur sortie de la zone réglementée (Figure 2). Ces foyers représentent 198 élevages de bovins, quatre élevages d’ovins, sept élevages mixtes bovin/ovin ou bovin/ovin/caprin et un élevage ovin/caprin.
Peu de foyers et d’animaux (10 bovins et 4 ovins) ont été détectés par suspicion clinique ; ceux-ci sont situés dans les départements de l’Allier, du Puy de Dôme, du Cher, de la Creuse, de la Nièvre et du Lot.



Figure 1: Répartition des foyers par modalité de surveillance (point au 25 février 2016) (a) lors de l’enquête réalisée dans les élevages situés à moins de 2 km du premier foyer (« enquête 2 km »), (b) lors de l’enquête programmée réalisée du 8 septembre au 20 octobre (« enquête nationale automne »), (c) lors de l’enquête programmée actuellement en cours de réalisation « enquête nationale hiver », (d) lors de suspicions cliniques, (e) lors d’analyses réalisées lors de mouvements d’animaux (entre les zones réglementée et non réglementée, pour l’exportation ou lors de rassemblements d’animaux (« mouvement »).
 


Figure 2 : Zones réglementées au 25/02/2016 et foyers de FCO à sérotype 8 détectés au 25 février 2016
Tableau 1 : Répartition du nombre de foyers de FCO à sérotype 8 par département au 25 février 2016



 
 
 
Références

- Di Gialleonardo, L., Migliaccio, P., Teodori, L., Savini, G., 2011. The length of BTV-8 viraemia in cattle according to infection doses and diagnostic techniques. Res. Vet. Sci. 91, 316–320.
- Zanella, G., Martinelle, L., Guyot, H., Mauroy, A., De Clercq, K., Saegerman, C., 2013. Clinical Pattern Characterization of Cattle Naturally Infected by BTV‐8. Transbound. Emerg. Dis. 60, 231–237.

Pour consulter la note au format .pdf, cliquez http://plateforme-esa.fr/filedepot_download/35962/968">ICI
 

Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.