Bilan de situation FCO- Point de situation N°6 au 19 octobre 2015

Mots-clés: 

Laure Bournez (1), Alexandre Fediaevsky (2), Jean-Baptiste Perrin (2), Philippe Gay (2) & Corinne Sailleau (3)
(1) Anses, Unité de coordination et d'appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France, (2) DGAl, Bureau de la santé animale, Paris, France, (3) Anses, Laboratoire de santé animale, Maisons-Alfort, France - LNR FCO

Au 19 octobre 2015, ce sont au total 57 élevages situés dans une zone de 250-300 km de diamètre dans le Puy de Dôme, l’Allier, la Creuse, le Cantal, le Cher, l’Indre, la Loire, la Nièvre et la Saône et Loire qui ont été trouvés infectés par le virus FCO à sérotype 8 (Figure 1). Parmi ces foyers, 27 ont été détectés par la surveillance programmée, dix par la surveillance évènementielle sur suspicions cliniques, huit lors de tests réalisés à l’exportation ou lors de rassemblements d’animaux, onze lors de la première enquête dans les 2km autour du premier foyer de l’Allier et un non précisé. 
 

Sur la base de l’avis du Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) du 13 octobre 2015, et en conformité avec la législation européenne, Stéphane Le FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, a décidé :
- de fusionner les zones de protection et les zones de surveillance actuellement définies afin de n’avoir qu’une « zone réglementée » et d’y permettre ainsi tous les mouvements d’animaux ;
- de poursuivre la stratégie vaccinale établie depuis quelques semaines et dont l’objectif est de vacciner en priorité les animaux destinés aux échanges européens et à l'export vers les pays tiers ou les animaux impliqués dans la sélection des races.
Pour plus d’informations : voir le communiqué de presse http://agriculture.gouv.fr/fievre-catarrhale-ovine-poursuite-de-la-strategie-de-lutte
 
Ainsi, les départements situés à moins de 150 kilomètres d’un foyer sont en zone réglementée et sont représentés en orange sur la Figure 1.  





                             Figure 1: Zones réglementées et foyers de FCO à sérotype 8 au 19 octobre 2015                               




Suivi de la réalisation de l’enquête programmée et état des lieux des résultats

Une enquête programmée est actuellement en cours sur la base de prélèvements pour recherche virale par PCR dans soixante élevages bovins par région administrative et trente bovins par élevage. Les élevages et les bovins ont été sélectionnés par tirage au sort (voir Figure 2 pour la répartition des élevages sélectionnés). Le choix de l’enquête s’est porté sur les bovins étant donné que c’est l’espèce qui permet le plus facilement de mettre en évidence la maladie. Les détails de cette surveillance sont disponibles dans une instruction publiée par la DGAL le 18 septembre 2015 (DGAL/SDSPA/2015-785).
 



Figure 2: Répartition des élevages bovins sélectionnés pour l'enquête programmée FCO


Au 19 octobre 2015, des résultats de dépistage FCO sont disponibles dans le cadre de la surveillance nationale programmée pour 1304 élevages et 38 406 bovins situés dans 89 départements (Tableau 1 et Figure 3&4). Seulement 7 prélèvements réalisés n’ont pas pu être analysés. L'enquête a été réalisée dans sa totalité ou presque dans 17 régions sur 21 (taux de réalisation > 90%). Pour 1 215 élevages (93,2%), le nombre d’animaux analysés est situé entre 27 et 33, et donc conforme au protocole d’enquête. Pour les 89 autres élevages, le nombre d’analyses est supérieur (11 élevages*) ou inférieur (78 élevages dont 7 élevages avec moins de 10 animaux analysés) au nombre prévu.
 
Dans le cadre de cette enquête, 27 élevages situés dans le Puy de Dôme, l’Allier, la Creuse, le Cantal, le Cher, l’Indre, la Loire, la Nièvre, la Saône et Loire sont positifs en PCR
BTV8 (Figure5). Le nombre d’animaux positifs varie entre 1 et 5 par élevage à l’exception de deux élevages dans le Puy de Dôme et dans l’Allier où 7 et 10 animaux ont été trouvés infectés respectivement, mais il convient de rappeler que le dispositif n’a pas pour vocation d’estimer la prévalence au sein des troupeaux infectés, mais de détecter la présence du virus par rapport à une prévalence limite (≥5%).



Pour un élevage ayant eu des résultats suspects (deux animaux positifs faibles en RT-PCR qui se sont révélés négatifs sur de nouveaux prélèvements réalisés), tous les animaux de l’élevage ont été dépistés.


Figure 3 : Nombre d'élevages par département pour lesquels au moins une analyse FCO a été réalisée et enregistrée dans Sigal au 19 octobre 2015 (enquête programmée) Figure 4 : Proportion de réalisation des analyses FCO au niveau élevage par région au 19 octobre 2015 dans le cadre de l’enquête programmée (en %)

              

Figure 5 : Résultat de la surveillance programmée au 19 octobre 2015 : en rouge, élevages confirmés infectés en FCO BTV8, en bleu élevages dans lesquels le virus FCO n’a pas été détecté chez les bovins prélevés






Résultats de la surveillance évènementielle

Des animaux issus de 188 élevages de 56 départements ont présenté des signes cliniques suspects de FCO : 10 élevages dans l’Allier, la Creuse, le Puy de Dôme et le Cher ont été ainsi confirmés infectés par le virus FCO BTV-8. Les animaux de 162 élevages étaient négatifs et 59 sont en cours d’analyse (Figure 6 et 7). Les analyses ont été réalisées sur 176 bovins, 52 ovins, 8 caprins et pour 36 élevages l’espèce n’était pas renseignée.

Entre juillet et décembre de l’année dernière, le nombre d’animaux présentant des signes cliniques suspects de FCO et pour lesquels une analyse PCR avait été réalisée a varié entre 15 et 30 par mois. Le nombre de cas suspects déclarés au mois de septembre et octobre 2015 a donc sensiblement augmenté, ce qui traduit une augmentation de la vigilance des acteurs sur le terrain.




Figure 6: Résultats de la surveillance évènementielle à l’échelle élevage du 1er septembre au 19 octobre 2015.  Les coordonnées de l’élevage ont été centrées sur la commune d’appartenance de l’élevage quand la donnée existait, sinon elles ont été centrées sur le département. 




Figure 7: Nombre d’animaux avec suspicions cliniques de FCO par département entre le 1er septembre et le 19 octobre 2015




POINTS DE SITUATION ANTÉRIEURS

Le 9 octobre 2015: Point de situation N°5 FCO

Le 1er octobre 2015: Point de situation n°4 FCO

Le 24 septembre 2015: bilan de situation FCO du 1er au 24 septembre 2015

Le 18 septembre 2015: Extension des foyers dans le centre de la France

Le 11 septembre 2015 : Confirmation d'un foyer de FCO dans l'Allier


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.