FA

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
 

Article au format PDF: 


Partager :

Mots-clés: 

Labib BAKKALI KASSIMI (Labib.BAKKALI-KASSIMI@anses.fr), Gina ZANELLA, Stéphan ZIENTARA

Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France

La fièvre aphteuse est endémique dans certaines parties de l'Asie, de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Amérique du Sud. La propagation du virus à partir de ces zones endémiques reste une menace réelle et souvent imprévisible. Nous avons vu ces dernières années la propagation de la souche O Inde 2001 (O/ME-SA/Ind-201) à partir du sous-continent Indien où elle est prédominante et présente depuis presque 15 ans, vers les Emirats Arabes Unis (2009 et 2014), l’Arabie Saoudite (2013 et 2014), la Libye (2013 et 2014), la Tunisie (2014), l’Algérie (2015), le Maroc (2015), le Bahreïn (2015) et le Laos (2015).


Partager :

Mots-clés: 

Gina Zanella, Stéphan Zientara
Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France

Suite à la détection d’un premier foyer le 23 octobre 2015, cinq nouveaux foyers de fièvre aphteuse au Maroc ont été signalés entre le 11 et le 21 novembre 2015 à l’OIE dans la région du Centre, dans les provinces de Sidi Bennour (2 foyers), Settat (1 foyer), El Jadida (1 foyer) et Berrechid (1 foyer) (Figure 1). Sur un total de 65 bovins, dix-sept ont présenté des signes cliniques. L’ensemble de bovins ainsi que 101 ovins présents dans les foyers ont été abattus et détruits.
Au 3 décembre 2015, une vaccination a eu lieu chez 38 917 bovins dans la région du Centre avec un vaccin préparé à partir de la souche virulente type O couvrant les sérotypes O Manisa et O 3039.
Les mesures de contrôle annoncées lors de l’apparition du premier foyer continuent à être appliquées : désinfection des bâtiments infectés, quarantaine, surveillance à l’extérieur de la zone de confinement ou de protection, abattage sanitaire, destruction officielle de tous les produits d'origine animale, destruction officielle des cadavres, des produits dérivés et des déchets, surveillance à l’intérieur de la zone de confinement ou de protection. 


Partager :

Labib Bakkali-Kassimi (1), Gina Zanella (1), Sévérine Rautureau (2), Stéphan Zientara (1)
(1) Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France
(2) DGAL, Bureau de la santé animale, Paris, France

Le 2 novembre le Dr Abderrahman El Abrak, Directeur des services vétérinaires du Maroc, a notifié à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), l’apparition d’un foyer de la fièvre aphteuse dans une exploitation de 17 bovins et 14 ovins située à Douar Lmouarid dans la commune rurale Bouhmame, relevant de la province de Sidi Bennour (province à l’ouest du pays) (Figure 1). Sur les 17 bovins présents dans l’exploitation, dix bovins présentaient des signes cliniques puis ont été confirmés infectés par le virus de la fièvre aphteuse sérotype O par des analyses réalisées au Laboratoire régional d'analyses et de recherche de Casablanca. Des mesures de lutte ont été mises en place par les autorités afin de limiter la propagation de la maladie aux exploitations voisines : désinfection des bâtiments infectés, quarantaine, surveillance à l’extérieur de la zone de confinement ou de protection, abattage sanitaire, destruction officielle de tous les produits d'origine animale, destruction officielle des cadavres, des produits dérivés et des déchets, surveillance à l’intérieur de la zone de confinement ou de protection.

Partager :
cow 1Gina Zanella (gina.zanella@anses.fr) (1), Labib Bakkali (1), Sévérine Rautureau (2)
 
(1) Anses, Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort, LNR fièvre aphteuse
(2) DGAL, Bureau de la santé animale, Paris, France

Entre le 22 mars 2015 et le 14 avril 2015, neuf nouveaux foyers de fièvre aphteuse en Algérie ont été signalés à l’OIE dans les wilayas d’El Bayadh (7 foyers), Sidi Bel Abbes (1 foyer) et Saida (1 foyer) (Figure 1). Dans ces foyers, 116 cas ovins ont été déclarés sur un total de 4 645 ovins présents. Trente-deux bovins et 69 caprins étaient également présents dans les sept foyers d’El Bayadh mais aucun cas n’a été rapporté les concernant.


Partager :

 Marc Dalmulder. https://www.flickr.com/photos/mdalmuld/7180902804/in/photolist-bWy1e3-bLmYfk-9NuWMS-oSmyDE-7byeb-gSCC3z-bZcPcG-5wbzCr-8mxoGF-fswn7S-bw9tci-6qNVZe-gqiPg8-oZDssK-gC22nN-dwojvp-9ekcGg-kCBhSn-oCNT6H-akUVo4-4kSv2X-gU9Xap-nFN9sd-nWHG2n-nGNwBG-m3vFfX-83FEuv-6kMPZo-dzPQin-ogAWKX-bZcPvS-g2uiDk-bucAUa-8akywg-appMYi-bQYpsg-7Z7uEt-5oejU9-asEiWi-b4XFSV-gEyJt-nXcR4G-8YsgDt-b6NXN2-7QZLcN-qgrcqZ-fsh3Kz-6zWqe7-ctdxuE-aEC3XNGina Zanella (gina.zanella@anses.fr) (1), Sévérine Rautureau (2), Labib Bakkali (1)

(1) Anses, Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort, LNR fièvre aphteuse

(2) DGAL, Bureau de la santé animale, Paris, France

 Le 10 mars 2015, les Services vétérinaires algériens ont signalé trois foyers de fièvre aphteuse dans les wilayas d’El Oued et d’El Bayadh, localisées dans l’est et l’ouest du pays, respectivement (Figure 1).

Le 2 mars 2015, un bovin présentait des signes cliniques (lésions buccales) dans un élevage de 10 bovins de la wilaya d’El Oued. Ce bovin appartenait à un cheptel vacciné en octobre 2014 suite à l’épizootie de 2014 (voir ICI). A la même date dans la wilaya d’El Bayadh, 40 ovins présentaient des signes cliniques dans un élevage comptant 455 ovins et 19 caprins. Depuis le début de l’épizootie en 2014 dans ce pays, c’est la première fois que des signes cliniques sont rapportés chez les ovins. Quelques jours plus tard dans cette même wilaya, des aphtes au niveau des gencives et de l’espace interdigital ainsi qu’une boiterie ont été constatés chez deux ovins dans un élevage avec 250 ovins et 20 caprins.


Partager :

 Marc Dalmulder. https://www.flickr.com/photos/mdalmuld/7180902804/in/photolist-bWy1e3-bLmYfk-9NuWMS-oSmyDE-7byeb-gSCC3z-bZcPcG-5wbzCr-8mxoGF-fswn7S-bw9tci-6qNVZe-gqiPg8-oZDssK-gC22nN-dwojvp-9ekcGg-kCBhSn-oCNT6H-akUVo4-4kSv2X-gU9Xap-nFN9sd-nWHG2n-nGNwBG-m3vFfX-83FEuv-6kMPZo-dzPQin-ogAWKX-bZcPvS-g2uiDk-bucAUa-8akywg-appMYi-bQYpsg-7Z7uEt-5oejU9-asEiWi-b4XFSV-gEyJt-nXcR4G-8YsgDt-b6NXN2-7QZLcN-qgrcqZ-fsh3Kz-6zWqe7-ctdxuE-aEC3XN

Gina Zanella(1), Labib Bakkali-Kassimi (1) *Contributeurs : Sévérine Rautureau (2)

(1) Anses, Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort, LNR fièvre aphteuse

(2) DGAL, Bureau de la santé animale, Paris, France

L’épisode de fièvre aphteuse qui s’est déroulé en Algérie et en Tunisie en 2014 a pris fin d’après les déclarations envoyées par les services vétérinaires de ces pays à l’Organisation mondiale de la sante animale (OIE) respectivement le 29 octobre 2014 et le 24 novembre 2014. Le laboratoire mondial de référence pour la fièvre aphteuse basé à Pirbright (Royaume-Uni) a établi que la souche circulant en Tunisie et en l’Algérie appartenait au sérotype O et au lignage O/ME-SA/Ind-2001. Ce même lignage avait été identifié à l’origine de foyers en Lybie en 2013.


Partager :

Fievre AphteuseDepuis la première notification de FA dans la wilaya de Sétif (note d'information "Fièvre aptheuse en Algérie")), 20 wilayas du Nord (ouest et centre) de l’Algerie sont touchées : Annaba, Ain Defla, Alger, Blida, Biskra, Bouira, Bordj Bou Arreridj, Bejaia, Batna, Boumerdes, Constantine, Chlef, Djelfa, Jijel,  Khenchela, Médea, Mila, Souk Ahras et Tizi Ouzou. 

Evolutions relatives à ses hôtes et ses modes de transmission : Le transport illégal d'animaux est considéré comme une cause principale de diffusion du virus de la FA en Algérie.

Evolutions relatives à la gravité et la manifestation de la maladie : Chez les bovins, le taux de morbidité apparent reste 30 % et la mortalité est de 3 %. Il n’y a pas de foyers déclarés chez les ovins et caprins. 

 


Partager :

Gina Zanella (gina.zanella@anses.fr), Unité d’épidémiologie, ANSES, Laboratoire  de Santé Animale de Maisons-Alfort dans le cadre de la veille sanitaire internationale

Virus fièvre aphteuseLe 27 juillet 2014 les Services Vétérinaires algériens ont déclaré un premier foyer de fièvre aphteuse (FA) dans la wilaya de Sétif, localisée au nord du pays. Les derniers foyers dans ce pays avaient été rapportés en 1999.

Le 23 juillet 2014, quatre bovins ont présenté des signes cliniques de FA dans un élevage de quatorze bovins à l’engrais. Cet élevage se trouve dans une zone de forte concentration de bovins à l’engrais s’étendant sur une superficie de 20 km².

L’origine du foyer est attribuée à l’introduction illégale d'animaux en provenance de Tunisie, où la maladie s’est répandue depuis le mois d’avril 2014 (Situation de la FA en Tunisie).


Partager :

Pages

 

Liens utiles

Organismes Internationaux

  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 

Organismes Nationaux

  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Plateformes de veille Internet

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.