Adeline Huneau-Salaün (1), Manon Hamon (2), Mathilde Saussac (3), Laure Bournez (3), Eric Niqueux (4), Audrey Schmitz (4), François-Xavie...
La prochaine journée scientifique de l’AEEMA aura lieu le jeudi 24 mars dans l’amphithéâtre de l’Ecole vétérinaire d’Alfort et sera consacr...
Adeline Huneau-Salaün (1), Manon Hamon (2), Mathilde Saussac (3), Laure Bournez (3), Eric Niqueux (4), Audrey Schmitz (4), François-Xavier...
Marianne Bernard, Jean-Jacques Bénet Université Paris Est, École nationale vétérinaire d’Alfort, USC ENVA-Anses EpiMAI, Maisons-Alfort, Fra...
Auteurs : Laure Bournez & Sylvie Lecollinet Depuis le dernier point de situation, les informations sur de nouveaux cas de West Nile che...

Mots-clés: 

Labib BAKKALI KASSIMI (Labib.BAKKALI-KASSIMI@anses.fr), Gina ZANELLA, Stéphan ZIENTARA

Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France

La fièvre aphteuse est endémique dans certaines parties de l'Asie, de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Amérique du Sud. La propagation du virus à partir de ces zones endémiques reste une menace réelle et souvent imprévisible. Nous avons vu ces dernières années la propagation de la souche O Inde 2001 (O/ME-SA/Ind-201) à partir du sous-continent Indien où elle est prédominante et présente depuis presque 15 ans, vers les Emirats Arabe Unis (2009 et 2014), l’Arabie Saoudite (2013 et 2014), la Libye (2013 et 2014), la Tunisie (2014), l’Algérie (2015), le Maroc (2015), le Bahreïn (2015) et le Laos (2015).

Adeline Huneau-Salaün (1), Manon Hamon (2), Mathilde Saussac (3), Eric Niqueux (4), Axelle Scoizec (5), Audrey Schmitz (4), François-Xavier Briand (4), Virginie Michel (1), Alexandre Fediaevsky (2), Didier Calavas (6), Pascal Hendrikx (3), Anne Bronner (2), Sophie Le Bouquin (1)

(1) Unité Epidémiologie Anses-Ploufragan (2) DGAl  (3) Unité UCAS, Anses, Direction des laboratoires (4) Unité Virologie, Laboratoire National de Référence, Anses-Ploufragan (5) DRAAF Aquitaine – SRAL, (6) Unité Epidémiologie Anses-Lyon

Pour télécharger cette note au format .pdf cliquez ICI

Adeline Huneau-Salaün (1), Manon Hamon (2), Mathilde Saussac (3), Laure Bournez (3), Eric Niqueux (4), Audrey Schmitz (4), François-Xavier Briand (4), Virginie Michel (1), Alexandre Fediaevsky (2), Didier Calavas (5), Pascal Hendrikx (3), Anne Bronner (2), Sophie Le Bouquin (1)

(1) Unité Epidémiologie Anses-Ploufragan (2) DGAl  (3) Unité UCAS, Anses, Direction des laboratoires (4) Unité Virologie, Laboratoire National de Référence, Anses-Ploufragan (5) Unité Epidémiologie Anses-Lyon

Pour télécharger cette note au format .pdf cliquez ICI

La prochaine journée scientifique de l’AEEMA aura lieu le jeudi 24 mars dans l’amphithéâtre de l’Ecole vétérinaire d’Alfort et sera consacrée à "l’épidémiologie d’investigation".

Pour participer à cette journée si vous n’êtes pas membre de l’AEEMA:
- prenez contact avec Christiane Mary : cmdbjy@wanadoo.fr
- ou consultez le site de l’AEEMA : http://aeema.vet-alfort.fr/

Pour consulter le progrmme, cliquez ICI

Mots-clés: 


Ce rapport présente les résultats du dispositif de la VSI pour l'année 2015.
Au cours de l'année 2015, la VSI a diffusé 57 productions sanitaires dont 45 notes d’information, neuf synthèses et trois notes ad hoc.
Sur cette période, l’infestation avec Aethina tumida en Italie, l’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) aux niveaux mondial et européen, la fièvre aphteuse (FA) en Afrique du Nord, la peste porcine africaine dans les pays baltes, la fièvre catarrhale ovine en Europe du Sud et dans les Balkans, ainsi que la dermatose nodulaire contagieuse en Turquie et en Grèce ont largement mobilisé la veille, compte tenu des nouveaux foyers et d’évolutions préoccupantes de leur situation sanitaire ainsi que l’implication importante des experts dans différents dispositifs liés aux ces sujets.
Pour télécharger le rapport, cliquer ici.

Adeline Huneau-Salaün (1), Manon Hamon (2), Mathilde Saussac (3), Laure Bournez (3), Eric Niqueux (4), Audrey Schmitz (4), François-Xavier Briand (4), Virginie Michel (1), Alexandre Fediaevsky (2), Didier Calavas (5), Pascal Hendrikx (3), Anne Bronner (2), Sophie Le Bouquin (1)
(1) Unité Epidémiologie Anses-Ploufragan (2) DGAl  (3) Unité UCAS, Anses, Direction des laboratoires (4) Unité Virologie, Laboratoire National de Référence, Anses-Ploufragan (5) Unité Epidémiologie Anses-Lyon

Pour télécharger cette note au format .pdf, cliquez ICI.

Entre le 24 novembre 2015 et le 18 janvier 2016, 83 foyers d’IA H5 ont été déclarés en France, comprenant 69 foyers d’IA H5 HP et 14 foyers d’IA H5 FP, soit deux foyers IA H5HP supplémentaires depuis le dernier point (note mise en ligne sur le centre de ressources de la Plateforme ESA du 07/01/2016).

Sophie Le Bouquin (1), Adeline Huneau-Salaün (1), Rozenn Souillard (1), Manon Hamon (2), Mathilde Saussac (3), Laure Bournez (3), Eric Niqueux (4), Audrey Schmitz (4), Jean-Yves Toux (1), Nicolas Eterradossi (4), Virginie Michel (1), Alexandre Fediaevsky (2), Didier Calavas (5), Pascal Hendrikx (3), Anne Bronner (2)

(1) Unité Epidémiologie Anses-Ploufragan (2) DGAl (3) Unité UCAS, Anses, Direction des laboratoires (4) Unité Virologie, Laboratoire National de Référence, Anses-Ploufragan (5) Unité Epidémiologie Anses-Lyon

1. Bilan des suspicions

Au 7 janvier 2016, 129 suspicions d’influenza aviaire ont été investiguées menant à l’identification de 67 (52 %) foyers d’influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5, 14 (11 %) foyers d’influenza aviaire faiblement pathogène de type H5 (Figure 1); 45 suspicions ont été infirmées et trois sont en cours d’analyse.

Aucun nouveau foyer d’A. tumida n’a été observé en Calabre depuis le 1er décembre 2015. Au total, depuis le 16 septembre 2015, 29 foyers d’A. tumida ont été observés en Calabre, tous situés dans la zone de protection. Quatre nuclei sentinelles ont été infestés par le petit coléoptère des ruches en Calabre.

Oriane Lambert, Jean-Jacques Bénet
Université Paris Est, École nationale vétérinaire d’Alfort, USC ENVA-Anses EpiMAI, Maisons-Alfort, France

Lors du dépistage de la tuberculose bovine par intradermo-tuberculination, certains vétérinaires, au lieu de procéder systématiquement à la mesure réglementaire du pli de peau, n’y recourent que lorsqu’ils constatent, par palpation une réaction le jour de la lecture ; ils utilisent alors comme valeur de référence une mesure effectuée, soit en avant du site d'injection (site « témoin »), soit sur un point symétrique au point d'injection sur l'autre face de l'encolure.

Marianne Bernard, Jean-Jacques Bénet
Université Paris Est, École nationale vétérinaire d’Alfort, USC ENVA-Anses EpiMAI, Maisons-Alfort, France

De l’avis de nombreux vétérinaires praticiens, la tuberculose bovine sévissant aujourd’hui est bien différente de celle qui sévissait il y a plus de vingt ans : le nombre d’animaux atteints par élevage serait beaucoup plus faible et la taille des réactions aux intradermo-tuberculination (IDT) moins importante.

Pages

 

Liens utiles

  • Organismes Internationaux
    • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
    • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
  • Organismes Européens
    • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
    • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
    • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
  • Organismes Nationaux
    • InVS (Institut de veille sanitaire)
    • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
  • Plateformes de veille Internet
 
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.