Le variegated squirrel 1 bornavirus (VSBV-1) identifié chez des écureuils d’élevage et en zoo

Mots-clés: 

Muriel Coulpier, Stéphan Zientara
UMR 1161 INRA-ANSES-ENVA, Virologie, Equipe Neuro-Virologie des Zoonoses, Maisons-Alfort

Le VSBV-1 est un virus appartenant à la famille des Bornaviridae. Il est génétiquement proche du virus de Borna ou Borna Disease Virus (BDV), un virus présent chez différentes espèces de mammifères et responsable d’encéphalites chez le cheval. Il a été découvert il y a un an, en avril 2015, chez des patients allemands décédés d’encéphalites et chez des écureuils multicolores (Sciurus variegatoides) leur appartenant. Cette découverte simultanée a conduit à considérer le VSBV-1 comme un nouvel agent zoonotique (agent transmis de l’animal à l’homme et responsable de pathologie chez l’homme). Tout récemment, dans les premiers mois de l’année 2016, de nouveaux cas d’infection d’écureuils multicolores et d’autres espèces de la sous-famille des Callosicurinae ont été rapportés par les chercheurs du Friedrich-Loeffler-Institut (FLI, Allemagne). Tous les écureuils infectés appartenaient à des zoos ou des éleveurs situés dans différentes régions d’Allemagne. Actuellement, on ignore si l’infection a été contractée en Allemagne ou si elle a été introduite suite à l’importation d’écureuils commercialisés. On ne sait pas non plus si le virus peut infecter d’autres espèces animales.

En France, seules 2 espèces d’écureuil du genre Tamias sont autorisées à la commercialisation sous le nom d’écureuil de Corée : le Tamia de Sibérie (Tamias sibiricus) et le Tamia strié (Tamias striatus). Il n’existe aucune donnée à l’heure actuelle sur les risques d’infection de ces 2 espèces ou d’espèces naturellement présentes en France. Le mode de transmission n’est pas connu non plus mais il est probable qu’il ait lieu par morsure ou griffure. L’infection est asymptomatique chez l’écureuil et ne peut donc être décelée que suite à un test diagnostic. Les recherches se poursuivent au FLI pour répondre aux différentes questions soulevées par la découverte récente de ce virus.


Partager :
 

Liens utiles

Organismes Internationaux

  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 

Organismes Nationaux

  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Plateformes de veille Internet

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.